Cour d’Alger : Abdennour Abdesselam et Rezik Zouaoui restent en prison

0
1077
Abdenour et Razik
Abdenour et Razik

ALGER (TAMURT) – La chambre d’accusation près la cour d’Alger a confirmé, hier mercredi, l’ordonnance du juge d’instruction du tribunal de Sidi M’hamed (Alger), rendue le 16 septembre, de placer six militants kabyles, dont l’écrivain et chercheur Abdennour Abdesselam et Rezik Zouaoui, sous mandat de dépôt.

La demande d’annulation du mandat de dépôt introduite par la défense en faveur de six militants kabyles, en l’occurrence Lahlou Bechakh, Hamza Bououne, Razik Zouaoui, Abdennour Abdesselam, Sofiane Mehenni et Tahar Amichi a été rejetée par la chambre d’accusation près la cour d’Alger. Pour leur part, Chelbabi Nadir et Yahia Iguenatene ont été placés sous contrôle judiciaire. Interpellés durant la deuxième semaine de septembre, avec perquisition du domicile familial pour la plupart d’entre eux, ces militants sont pourtant connus de tous pour leur pacifisme.

Ils sont poursuivis pour une présumée appartenance au Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie, classé « organisation terroriste » par le régime d’Alger depuis mai dernier.

Arezki Massi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here