Tichy : Toujours pas de nouvelles du militant associatif Karim Smaili, interpellé et placé en garde à vue par la police algérienne

2
961
Younes-Adli-avec-Karim-Smaili-Tichy-le-29-mai-2021
Younes-Adli-avec-Karim-Smaili-Tichy-le-29-mai-2021

VGAYET (TAMURT) – Membre fondateur et animateur du Café littéraire de Tichy, Boualem Smaïli, également connu sous le nom de Karim, a été interpellé par la police algérienne, le 01 novembre dernier. Pour le moment, aucune information n’a été communiquée sur l’endroit où il se trouve, ni sur les motifs de son arrestation.

Le régime algérien continue sa vague d’arrestations des militants kabyles. Le 01 novembre dernier, qui coïncidait avec la commémoration du 67eme anniversaire du déclenchement de la guerre de Libération en 1954, pour laquelle la Kabylie avait incontestablement payé un lourd tribut, la police algérienne a encore sévi. Elle a procédé à l’interpellation arbitraire de Karim Smaïli, un acteur associatif de la région de Tychi, connu pour son dynamisme, son pacifisme et sa générosité. Il est l’un des fondateurs du Café littéraire de Tichy et président de l’association culturelle Asaki (Eveil, en français) activant dans la même région. Pour l’heure, l’on ignore les raisons de son interpellation et l’endroit où il se trouve.

A l’approche de la date des élections locales algériennes, projetées pour le 27 novembre, et redoutant un quatrième « zéro vote » en Kabylie, le régime algérien accentue son acharnement policier et judiciaire sur les militants kabyles.

Arezki Massi

2 COMMENTS

  1. Le régime fln ultra conservateur tente d’instaurer un climat de terreur en Kabylie a cause de la perte totale non seulement de crédibilité mais aussi de légitimité, des actes désespéré tel que ce genre de procéder, témoigne de la violence terroriste déguisé comme son ultime moyen de se faire imposé!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here