Scandale au tribunal d’Akbou: Non convoqués, quatre militants condamnés en comparution immédiate!

1
1060
Rassemblement-du-22-05-2021-a-Akbou
Rassemblement-du-22-05-2021-a-Akbou

VGAYET (TAMURT) – La justice algérienne est devenue une véritable machine à condamner. Le tribunal d’Akbou s’est distingué, le mercredi passé, par son piétinement des règles élémentaires garantissant un procès équitable aux prévenus. Alors qu’ils n’ont même pas reçu de convocation, quatre militants du RCD, activant dans la région de Seddouk, ont été condamnés en comparution immédiate à une peine d’un an de prison ferme. Le parti de Mohcine Belabbas dénonce « une machination ».

Arrêtés le 01 novembre dernier à Seddouk, alors qu’ils s’apprêtaient à participer une marche pacifique pour commémorer le 67eme anniversaire du déclenchement de la guerre de Libération de 1954, six jeunes kabyles, originaires de la région du Cheikh Aheddad, ont été condamnés, hier, par le tribunal d’Akbou, en comparution immédiate à des peines de travaux d’intérêt général, allant de 300 à 600 heures. Il s’agit de Fouad Ouicher, Tiar Mazigh, Youbi Mehenni et Ait Meddour. Plus grave encore, quatre autres jeunes kabyles, militants du RCD (Rassemblement pour la Culture et la Démocratie), ont été condamnés à un an de prison ferme par contumace, alors qu’ils n’ont même pas reçu de convocation pour comparaître. Dans un communiqué rendu public, hier mercredi, le RCD dénonce « une machination ». « A Seddouk (Béjaia), une localité martyre de la guerre de libération, les forces de police ont pourchassé des jeunes qui tentaient de marcher pour rendre hommage aux sacrifices de leurs ainés et marquer la fidélité à leurs idéaux de liberté, de justice et de démocratie.

La machine judiciaire a été vite actionnée pour de lourdes condamnations par l’intermédiaire du tribunal d’Akbou. Les six (06) prévenus présentés écopent chacun de 600 heures de travaux d’intérêt général (TIG). Comble de la machination, quatre (04) jeunes qui ne figurent pas parmi les personnes arrêtées et non convoquées à cette comparution immédiate sont condamnées à de très lourdes peines », s’est indigné le parti de Mohcine Belabbas. Ces militants condamnés sont Mahmoud Boughariou, coordinateur national des jeunes progressistes du RCD, Fares Labdouci, membre du bureau national des jeunes RCD, Said Bouchoul président du conseil communal du RCD Seddouk et, enfin, Arab Ben Mahrez. Tout en condamnant « cette répression et ces agissements », le RCD appelle « à la mobilisation et la solidarité citoyennes ».

Arezki Massi

1 COMMENT

  1. Mohcine. Belabas arrête de vivre et passer ta vie avec les dénonciations dans le vide le peuple kabyle s est réveillé nous sommes bientôt en 2022

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here