Arrêtés vendredi à Boukhalfa : Neuf jeunes seront présentés lundi devant le tribunal d’Amizour

0
249
Affrontements-entre-des-manifestants-et-la-police
Affrontements-entre-des-manifestants-et-la-police

VGAYET (TAMURT) – Interpellés par la police, dans la nuit de vendredi à samedi derniers, soit à la veille de la tenue des élections locales algériennes, neuf jeunes originaires de Boukhalfa, placés en garde à vue au commissariat central de Vgayet, seront probablement présentés, ce lundi 29 novembre, devant le tribunal d’Amizour, indique un communiqué d’un Collectif citoyen de la même région.

« Après les deux nuits d’émeutes entre les services de sécurité (police, BRI, CRS) et les jeunes de Boukhalfa, les renforts dépêchés des autres localités ont installé un climat de terreur afin d’imposer par la force ces élections de la honte majoritairement rejetées par les citoyens », a dénoncé, ce dimanche, un Collectif des citoyens d’Amizour. Le communiqué diffusé sur Facebook par ce Collectif citoyen fait état de l’arrestation de 12 jeunes dont 3 mineurs. Ces derniers ont été relâchés. Les neuf autres jeunes sont placés en garde à vue au commissariat central de Vgayet. « D’après des informations fiables, ils vont comparaître demain à 10h au tribunal d’Amizour », a précisé la même source. Il s’agit de Medkour Abderezzak, Benmeziane Mouloud, Benmeziane Lamine, Atmani Salah, Larabi Omar, Hayoune Sofiane, Meziane Ali, Benmeziane Massi et Adjati Farid.

Par ailleurs, ce Collectif des citoyens d’Amizour, qui exige « la libération immédiate et inconditionnelle de ces jeunes innocents », appelle les jeunes de la localité à la vigilance. « Ces arrestations, le renfort massif et indécent en fourgons de CRS ont fait réagir les jeunes du quartier de Boussebaâ et des autres quartiers d’Amizour. Nos jeunes doivent rester vigilants et ne pas répondre aux provocations d’un régime totalement discrédité et aux abois. Le pourrissement et la violence ont toujours joué en leur faveur (…) », avertit ce Collectif dans son communiqué.

Arezki Massi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here