At Leqser : Des dizaines de personnes arrêtées pour avoir manifesté contre les élections algériennes

0
317
At Leqser
At Leqser

TUVIRETT (TAMURT) – Au lendemain de la marche pacifique organisée par des citoyens d’At Leqser, relevant du département de Tuvirett, contre l’organisation des élections locales algériennes et le rejet massif de ce « simulacre électoral » en Kabylie, la junte militaire lance des opérations de représailles contre les kabyles. Dans la soirée de lundi 29 novembre, des dizaines de jeunes ayant pris part à cette manifestation ont été interpellés et placés en garde à vue.

Le régime algérien a encore une fois décidé de punir la Kabylie pour avoir rejeté ses élections locales (APW/APC), qu’il a organisé le 27 novembre dernier et qu’il voulait imposer en terre kabyle. Il vient de lancer des opérations de représailles en interpellant des dizaines de jeunes d’At Leqser, une commune relevant de Tuvirett, lesquels avaient exprimé pacifiquement à travers l’organisation d’une marche leur rejet de ces élections. Pour le moment, l’on n’a pas le nombre exact de personnes arrêtées.

Une source locale avance le chiffre de 40 interpellations, dont quelques-unes ont été opérées au domicile familial sans mandat de perquisition. Pour rappel, neuf autres jeunes, natifs de Boukhalfa (Vgayet), ont été placés sous mandat de dépôt, hier lundi, par le juge du tribunal correctionnel d’Amizour. Ils ont été arrêtés dans le sillage des échauffourées qui se sont produites, à Boukhalfa, à la veille de la tenue des élections algériennes.

Le déploiement injustifié de gros dispositifs sécuritaires à l’intérieur des villages kabyles, en guise d’intimidation, a fini par exaspérer les populations locales.

Arezki Massi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here