En solidarité avec les détenus kabyles : Stina décline toute invitation à chanter aux festivités de fin d’année et de Yennayer

12
12013
Stina
Stina

FRANCE (TAMURT) – Le moment n’est pas à la fête, estime la chanteuse Stina. La plus kabyle de tous les finlandais a décidé de renoncer à toute participation aux prochaines festivités de fin d’année et de Yannayer. Elle l’a fait savoir via un post sur sa page Facebook. Cette décision a été prise, affirme-t-elle, en solidarité avec les détenus d’opinion kabyles, qui croupissent injustement dans les geôles algériennes.

Sollicitée par plusieurs associations et organisateurs de galas pour participer aux festivités de fin d’année et de Yannayer, la chanteuse d’origine finlandaise, Stina, qui chante admirablement en kabyle, a tout simplement décliné toute invitation à se produire à l’occasion de ces fêtes. La pianiste finlandaise de 35 ans, qui s’est fait connaître au peuple kabyle grâce à ses interprétations des meilleurs chefs-d’œuvre de la chanson kabyle, est visiblement très touchée et peinée par la répression qui s’abat depuis quelques mois sur la Kabylie. « Azul. Merci pour toutes vos invitations aux fêtes de fin d’année et de Yennayer. J’espère que je vous ai tous répondu. Je pense que ce n’est pas le moment de fêter, tandis que d’autres croupissent entre quatre murs sans aucun contact avec l’extérieur. Certains d’entre eux je les connais, ils ne feront pas de mal à une mouche mais ils osent les appeler irevraven (terroristes, NDLR). Je ne peux pas fêter dans ces conditions », a-t-elle justifié sa décision de renoncer à chanter pendant les prochaines fêtes de fin d’année.

Issue d’une famille d’artistes, Stina Pesonen a déjà visité la Kabylie en 2015. De par sa voix d’opéra, elle nous rappelle la célèbre cantatrice et écrivaine kabyle Taos Amrouche, connue pour ses chants poétiques traditionnels kabyles (achwiq). Quand elle chante en kabyle, Stina est souvent vêtue d’une robe traditionnelle kabyle. Elle a interprété avec brio plusieurs chefs-d’œuvre de la chanson kabyle, comme Telt iyam de Lounis Aït Menguellet, Ad zzi saâ de Slimane Azem, A ttir isahen de Mokrane Agawa, Lbaz d’Ideflawen ou encore Izriw yeghleb lehmali, la reprise de cheikh El-hadj M’hamed El-Anka par Lounès Matoub.

A noter que la prise de position de la chanteuse Stina a été appréciée par beaucoup d’internautes kabyles, qui ont salué sa maturité et son esprit de solidarité avec les militants kabyles, arbitrairement incarcérés par le régime algérien et dont le nombre avoisine les 200 détenus.

Arezki Massi

12 COMMENTS

  1. Merci beaucoup madame Stina pour vôtre position courageuse pour les détenus kabyles qui sont victimes harbitrairement d’un régime fasciste arabo-islmiste…. Vous etes fidèle à vos valeurs humaines.

  2. Ca se voit que vous n’êtes pas une Kabyle, quant aux Kabyles, malheureusement, tout le monde les verra encore bouger leurs fesses jusqu’à l’extase.

  3. Aul . Bonjour . justement voila un bel exemple de bravoure et de courage politique . si tous la Kabylie boycottait Yennayer en signe de solidarité avec les détenus d’opinion kabyles et même ceux du hirak . ça serait un beau geste d’engagement politique .

  4. Je te salue chère Stina, pour votre brave position, je vous présente mes meilleurs vœux pour l’occasion de fin d’année 2021. Bien à vous.

  5. Merçi Stina pour cette prise de principe et humaine et qui honore ton engagement vis à vis des actions justes que beaucoup de kabyles par manque de courage n’osent prendre de telles actions . Une finlandaise plus kayle que beaucoup de kabyles.

  6. Un exemple de courage d’une amoureuse de la Kabylie et des ses valeurs, une étrangère à notre pays, un exemple pour certains de nos artistes qui ont vendu leurs âmes au diable.

    • Quels dégâts la madrassa algeristane a fait subir à sa populace!!!!! C’est abyssal, catastrophique. D’ailleurs, la zarabization a réussi un reformatage exceptionnel: c’est pratiquement impossible de dénicher quelqu’un qui maîtrise une seule langue!!! C’est le seul miracle qu’a accompli la madarsa. Fort heureusement la populace algéristane, à défaut de communiquer avec le reste du monde ici bas, elle a entre les mains un passeport qui leur ouvrira, dans l’au delà, les portes de l’eden allahique. Quelle chance, quand même!!!! La madarsa prépare cette populace à un futur rayonnant, après trépas bien sûr, à goûter aux délices post mortem. C’est tellement mérité après tant de labeur fourni dans des génuflexions et des lamentations, implorant une entité probablement improbale. Pour les plus courageux parmi cette populace, une « vie » d’opulence et d’insouciance les attend là haut, pourvu qu’ils se sacrifient et obéissent aux ordres du maître. Un maître, tellement omnipotent, qu’il délègue des mortels (qu’il a créés) pour faire la sale besogne à sa place. Qu’à cela ne tienne!!! La récompense sera digne du sacrifice!!! Car une fois « là bas », le verdict est fin prêt. Pour les gens méritants, ceux qui ont obéit au point et la lettre et qui ont pu faire des offrandes humaines, bien sûr, à l’entité suprême, se retrouveront directement sur de magnifiques plages longeant des fleuves de vins, de miel et de lait. Ils seront éternellement entourés de 72 misses univers…. il y’a à boire et à « manger de la chair fraîche, bien sûr ». Pour les moins méritants, ça sera un bulletin de fin de vie d’ici bas qui leur sera présenté une fois là haut. S’il ont la moyenne (bons points), ils vont rejoindre le contingent des plus méritants (ceux qui ont fait des offrandes humaines;une seule condition: ces offrandes humaines doivent provenir de quelques milliards d’humains qui n’ont pas su ou pu lever l’index vers le ciel sous menaces ou autres pour « certifier » qu’une entité suprême s’est prosterné devant son facteur illétré). Le bulletin est lu à haute voix par un facteur et tenancier monolingue devant un juge suprême ^qui lui même ne parle et ne comprend que cette seule langue. D’ailleurs, ici bas, si quelqu’un veut ganer des bons points en vu d’accéder à cet eden là haut, la condition ‘siné qua non’ est de quémander un pass écrit uniquement dans cette fameuse langue. Il y’a un énorme bonus: des bons points sont octroyés à tous ceux qui troquent leur prénoms, leur identité et leurs valeurs. Aussi,faut-il, absolument, formuler oralement cette demande dans la même langue, au risque de ne pas se faire comprendre par cette fameuse entité qui est OMNISCIENTE; heureusement, d’ailleurs. Heureseument, aussi, que cette entité est OMNIPOTENTE; sinon pourquoi déléguer des mortels pour tuer pour elle et la protéger?? Sans oublier que cette entité est aussi OMNIPRESENTE!!! Elle est tout autour de moi en ce moment que j’écris ces lignes!!! Fort heureusement pour moi, j’ai dû mon salut au seul fait d’écrire ce commentaire dans une langue qui n’est pas divine et c’est passé inaperçu. C’est la seule exception… d’ailleurs c’est pour ça que je n’ai pas été foudroyé, frappé d’une paralysie des mains ou au moins, impuissant, voir mon pc réduit en miettes.
      Finalement, c’est là qu’on voit l’extrême importance de la madrassa algéristane. Vu que la populace patauge dans une misère sexuelle, spirituelle, morale et matérielle, la madrassa intervient efficacement pour préparer la voie qui mène tout droit vers une partouze alla-h-ique où enfin les adeptes se délecteront de tout ce qui leur a fait défaut dans ce bas monde.
      Momo, comme son prédécesseur le facteur, a entièrement raison: Les « terroristes » du MAK goûteront aux supplices qui leur sont réservés par un prétendu « miséricordieux » vu qu’ils veulent préserver leur identité. Momo, le mutant aura droit à l’eden promis, vu qu’il a le sésame qu’il faut.
      S. AIT-IDIR.

  7. Momo Je ne pense pas qu’avec votre niveau d’instruction vous compreniez ne serait ce que la moitié de de mes explications mais cela peut toujours servir certaines personnes qui on encore récupérables malgré la propagande extrême dont vous êtes vous même victime.
    Les seuls terros sont dans votre camp ,mais quand la réalité déplaît on la travestit , cela s’appelle de la dissonance cognitive. Tous les mutants arabisés victimes de l’araboislamisme en sont plus ou moins atteints car leurs ancêtres ont étés violentés par les envahisseurs .Ayant perdu toute identité à laquelle s’accrocher il ne leur reste qu’à s’identifier à leurs maîtres par le Stockolmisme.Ces esclaves de la pensée unique croient ainsi par un phénomène subtil de transfert prendre la place du maître ,car qui peut accepter de vivre sans honneur , et pour échapper à leur triste réalité ils s’imaginent maintenant plus arabes que les vrais arabes (coupe arabe de football) et perçoivent les autres comme des coupables par ce même phénomène d’inversion des valeurs. Pauvre Momo le lavage de cerveau ne vous a guère réussi. Cette séance de psychanalyse est gratuite mais si vous voulez en savoir plus sur votre état mental déplorable il faudra payer le docteur.

  8. Azul toz toz
    Vous avez magistralement bien résumé la triste réalité de ce mutant malgré lui. C’est l’exemple vivant, bien portant, plus solide que l’ennui, dixit Brel, du parfait produit du formatage de la bazarabêtisation.
    Vite un docteur ! Encore faudrait-il qu’il veuille y mettre du sien … et ça ce n’est pas gagné d’avance.
    A negr-ik ay ul !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here