Répression: Les arrestations arbitraires de militants kabyles se poursuivent

3
1354
police algerienne
police algerienne

KABYLIE (TAMURT) – Les militants kabyles sont pourchassés aux quatre coins de la Kabylie. La rafle n’exclut aucune de ses régions. A Tizi Wezzi, Vgayet, Tuvirett, Boumerdes, Sétif ou Bordj Bou Arriridj, la gendarmerie algérienne, la police et la BRI sont instrumentalisés par la junte militaire pour opérer des arrestations injustes dans les rangs des activistes kabyles. Ce 19 décembre, le jeune Mourad Khassa a été interpellé par des gendarmes algériens à Kherrata.

Le régime algérien ne tolère aucune voix discordante. Toute personne qui ose exprimer, même pacifiquement, une opinion contraire à la feuille de route de la junte militaire est vite interpelée. Originaire de Kherrata, le militant kabyle Mourad Khassa l’a malheureusement appris, hier, à ses dépens. En effet, il vient d’être arbitrairement arrêté et placé en garde à vue à cause de ses convictions politiques. Un jour plutôt, soit le 18 décembre, c’est le jeune militant Hamou Meddah, qui a été interpellé chez lui, à Djaafra, dans le département de Bordj Bou Arreridj. La gendarmerie algérienne avait opéré une perquisition à son domicile familial le 15 décembre dernier. Le même jour de cette descente, le militant Nassim Mouloud a été arrêté à Bousselam, relevant du département de Sétif.

Pour rappel, trois autres militants originaires de cette même région de l’Est de la Kabylie ont été interpellés avant lui le 07 décembre précédent. Il s’agit de Djahid Mendil du village Souk El Had, ainsi que Kamel Laadj et son fils Zinedine Laadj, natifs du village Tarzout.

Arezki Massi

3 COMMENTS

  1. Que veut le Régime militaro-mafieux ?

    Pousser à ‘ l’insurrection armée ‘ afin de légitimer l’Etat d’exception et la répression totale qui s’en suivra ?

    Il faut rappeler que le ‘ Concepteur – l’Ordonnateur – l’Opérateur ‘, c’est la sinistre SM-DRS, la Police politique secrète, responsable et coupables de milliers de morts, de massacres et tueries, d’assassinats politiques, de destructions et mises à feu, de manipulation et provocations, de création de mouvements extrémistes de tous bords, de Milices armées, de Groupes terroristes, d’Escadrons de la mort, de Troupes d’assaut…

    LUTTES AU SOMMET : Police politique contre gendarmerie…

    L’histoire de cet antagonisme, qui vire parfois à l’affrontement sanguinaire, remonte à l’indépendance, et s’est aggravé après le Coup d’Etat de 1965. Le Colonel-Président Boumédienne n’ayant aucune légitimité avait besoin de trouver un certain ‘ équilibre ‘, alors il jouait diaboliquement les uns contre les autres. Merbah (la Sécurité Militaire) contre Benchérif (la Gendarmerie), et inversement. Ce qui s’est illustré durant 2001 en Kabylie où la SM avait, par la population civile interposée, mené de gigantesques et criminelles manipulations contre la Gendarmerie pour l’expulser de la région qu’elle espérait gérer à elle seule….

    LA ‘ CASE PRISON ‘ : punir les vrais opposants, héroïser les contre-opposants

    Pour casser le ‘ Mouvement protestataire populaire et pacifique ‘, les Généraux décideurs ont montré déjà à plusieurs fois leur férocité et leur volonté assassine, notamment au cours de la ‘ Guerre interne / Stratégie de la tension ‘ qu’ils avaient planifié et mené durant les années 90-2000 qui avait infligé au pays une ‘ comptabilité macabre ‘ s’élève à plus de 250 000 morts…

    Bien sur, il faut condamner sans ambages cette terrible ‘ campagne de répression ‘ massive, et dénoncer aussi les manipulations qui vont en résulter des ces habituelle manœuvres de ‘ la ruse et la force ‘, à savoir la mise au-devant de la scène de certains individus qui n’ont rien d’oppositionnel, ‘ arrêtés juste pour la forme ‘, mis dans des hôtels à Alger, qui sortiront héroïsés / zaïmisés et légitimés par la ‘ case prison ‘, et à qui ladite Gestapo créera des partis-satellites comme ça été fait durant vers la fin des années 80, qui avait débouché vers la fameuse ‘ ouverture contrôlée ‘ conçue et lancée par le Généralissime Belkheir, le Parrain principal et l’Eminence grise de la Junte régnante…

    LES GENERAUX REFUSENT DE SE RESOUDRE A LACHER LE POUVOIR, car :

    – ils se considèrent comme les propriétaires uniques et exclusifs du pays, se croyant fondés à y faire ce qu’ils veulent, y compris des massacres de masse…

    – ils ont ‘ volés ‘ des centaines de milliards et ‘ tué ‘ des centaines de milliers de citoyens…. et savent qu’ils sont ‘ coupables – responsable – redevables ‘ devant les Juridictions internationales ….

    – ils ‘ tiennent ‘ les ‘ Organes de répression ‘ et ‘ contrôlent ‘ l’Institution militaire ‘ et instrumentalisent comme bon leur semble le (médiocre ) ‘ Champ politique ‘ (partis foutus, opposition neutralisée)….

    – la ‘ caution politique ‘ de la France qui se réjouit de voire son x colonie tombée si bas, saccagée et cassée par les Généraux criminels et mafieux…. et le soutien politiquo-diplomatique du Grand Gendarme Américain qui a pris son Grand Morceau au Sahara…. Enfin, le Régime militaro-mafieux joue en sa faveur le soutien stratégique et historique de la Russie, la Chine, l’Afrique du Sud, le Viet Nam …
    .
    Les Généraux sont prêts à tuer encore des milliers de citoyens pour garder le pouvoir et continuer à piller les richesses du pays. C’est ce qu’avait dit le tristement célèbre Général S. Lamari en 1993 devant les Officiers de la Police occulte et des Ninja….
    .

  2. .
    Le Régime dictatorial militaire veut pousser à la ‘ faute suprême ‘, à savoir le passage à l’insurrection armée, et créer ainsi le prétexte idéal / l’occasion de recourir à la répression généralisée avec l’usage des armes lourdes, tels les chars, les blindés, les avions de chasse, donc les bombardements, etc., la ‘ guerre totale ‘…
    .
    DE LA NATURE DU POUVOIR EN PLACE :
    .
    Voilà la question principale.
    Nous avons affaire à un Pouvoir dictatorial militaire et mafieux, militaro-mafieux, ultra autoritaire, hyper-répressif, criminel, assassin, totalement corrompu et corrupteur / manipulateur, provocateur. …
    .
    LES GÉNÉRAUX DÉCIDEURS PERSISTENT À NE RIEN LÂCHER. ..
    .
    À garder le pouvoir, et continuer à jouir de tous les privilèges et avantages, en pillant l’énorme manne financière qui découle de la rente pétrolière et gazière ….
    .
    Le ‘ parrain principal ‘ est le Général Nezzar (naguère c’était Belkheir), ancien de l’Armée coloniale française, comme son père…. Les Maîtres de la sinistre SM-DRS, la Police politique obéissent à ses ordres, et n’hésitent pas à appliquer la répression (quasi) totale, les tortures et autres sévices (attouchements, viols, etc.).
    .
    Le but est d’inoculer la peur totale de terroriser les individus, de montrer une sorte ‘ d’invincibilité ‘ du Régime militaro-mafieux
    … ce qui vise à décourager et démobiliser la population civile, les militants et les opposants. …
    .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here