Les Kabyles célèbrent Noël

3
2102
Noël en Kabylie
Noël en Kabylie

KABYLIE (TAMURT) – A l’instar d’autres églises du monde entier, la communauté chrétienne en Kabylie a célébré, ce samedi 25 décembre, jour de culte pour les églises du pays, la fête de la Nativité (Noël), qui marque la naissance de Jésus-Christ. D’arrière-plan musulman pour la majorité, avant de se convertir à la foi évangélique, qu’ils assument publiquement, des milliers de chrétiens kabyles, mais aussi de personnes curieuses, désirant découvrir la foi chrétienne, ont assisté à cette fête, célébrée par les églises kabyles, qui restent encore ouvertes, dans une ambiance de joie et de verve religieuse.

Malgré la persécution des autorités algériennes qui s’abat sur la communauté chrétienne en Kabylie depuis plus de trois ans, avec la fermeture de plusieurs lieux de culte protestants, notamment dans les départements de Vgayet et Tizi Wezzu, les chrétiens kabyles ont tenu à célébrer Noël. Les responsables des églises locales ont concocté des programmes riches et diversifiés pour célébrer joyeusement la naissance de leur Sauveur. Sis au centre-ville, les locaux de l’église protestante de Vgayet ont accueilli, hier, samedi, de nombreux croyants venus célébrer Noël. Un moment de prière et d’intercession « pour que la paix et la prospérité règnent en Kabylie et partout dans le monde» a été observé par cette communauté.

En outre, la chorale de l’église a élevé le nom du Seigneur Jésus-Christ par des cantiques et des chants magnifiquement entonnés et accompagnés par des instruments de musique. Ensuite, une prédication portant sur la personne du Christ et son œuvre de rédemption accomplie à la croix, a été donnée par un prédicateur de cette église, dirigée par le pasteur Mustapha Krim. Les adolescents et les enfants des églises kabyles sont activemet impliqués dans la célébration de la fête de Noël, en interprétant des pièces théâtrales, préparées spécialement pour l’occasion. Ces œuvres artistiques évoquent l’amour de Dieu envers l’humanité pécheresse. Un amour, dit-on, qui s’est pleinement manifesté en Jésus Christ, « lorsqu’il s’est offert à la croix pour racheter les pécheurs et leur offrir le pardon des péchés et la vie éternelle».

A la fin de cette journée festive, des cadeaux sont distribués aux bambins. La fête célébrée à l’église s’est terminée par le partage d’une collation dans un esprit de convivialité et de joie. Toutefois, la célébration de Noël se prolonge généralement à la maison. Les membres de la famille se réunissent pour lire des textes de l’évangile, prier et partager un dîner spécial. Cette année, la fête de Noël intervient dans un contexte marqué par la persécution menée par l’Etat algérien à l’encontre des chrétiens.

La foi chrétienne en procès

Depuis la promulgation en Algérie de la loi du 26 mars 2006, régissant le culte non-musulman, la chasse aux chrétiens a été enclenchée par les autorités algériennes. L’application de cette loi a visé particulièrement les croyants protestants, qui se trouvent majoritairement en Kabylie. D’ailleurs, plusieurs procès ont été intentés à des chrétiens kabyles et algériens, au lendemain de l’entrée en vigueur de cette ordonnance controversée sur le prosélytisme. Ces dernières années, la persécution s’est intensifiée. Pas moins de dix lieux de culte chrétiens ont été fermés en Kabylie par les autorités algériennes, depuis 2019.

La société kabyle est généralement connue pour sa tolérance religieuse. Dans une même famille, on peut trouver des kabyles chrétiens, musulmans ou agnostiques. Toutefois, ces dernières années, des salafistes essayent de contrôler les mosquées en Kabylie, appellent à la fermeture des églises et diffusent des prêches extrémistes et incendiaires à l’encontre des chrétiens et des traditions locales. Selon plusieurs observateurs, l’activisme islamiste en terre kabyle répond à une stratégie qui vise à casser la Kabylie. Fort heureusement, il y a des comités de villages éveillés et vigilants, qui n’hésitent pas à expulser les imams salafistes.

CNA, la chaine chrétienne berbère est de retour

Chaine Nord-Africaine (CNA) est le nom de la chaine satellitaire chrétienne lancée, il y a plus de six ans, par un groupe de croyants originaires de l’Afrique du Nord. Cette chaine diffuse des programmes chrétiens variés destinés, essentiellement, à l’édification de la foi des croyants de l’Afrique du Nord. Cette chaine émet des émissions en trois langues (60 ℅ en berbère, 20 ℅ en arabe et 20 ℅ en français). Après plus de deux ans d’interruption à cause de difficultés financières, CNA a repris la diffusion de ses programmes sur le satellite Hotbird, fréquence : 11470 H.

Lyes B.

3 COMMENTS

  1. Dis moi dans quelle langue tu prie, et je te dirai qui est ton maitre. Si ta religion favorise la langue et les valeurs de ton maitre et méprise celles de ta mère et de ton peuple, saches que ton Dieu n’est pas amour, mais domination et ton prophète ne cherche pas ton bonheur, mais ton extermination. ( Karim Akkouche ecrivain )

    • Azul. Entièrement d’accord avec vous Amazigh. Un dieu qui ne parle pas ma langue n’est et ne sera jamais mon dieu. L’entité « made in S.arabia » introduite par l’intermédiaire de son ‘facteur’ et de ses sbires, en ADN, au moyen du glaive, n’a d’autre but que la soumission, déréalisation et l’exploitation (razzias) des peuples conquis. C’est extrêmement dommageable que nos Kabyles se font avoir par leurs peurs et leurs crédulités insensées.
      S. AIT-IDIR.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here