Le procès de neuf militants kabyles dont l’universitaire Mira Moknache renvoyé au 20 janvier

0
698
Tribunal d'Aqvu, Bgayet
Tribunal d'Aqvu, Bgayet

AQVU (TAMURT) – Programmé pour ce jeudi 30 décembre au niveau du tribunal correctionnel d’Aqvu, le procès de neuf militants kabyles poursuivis, entre autres, pour « atteinte à l’unité et la sécurité nationale » a été reporté au 20 janvier 2022, a indiqué ce matin Allaoua Benabdeslam, l’un des avocats de la défense. L’affaire remonte à 2019, a-t-il précisé.

Sous contrôle judiciaire depuis déjà plusieurs mois, le procès de neuf militant kabyles, dont l’enseignante universitaire Mira Moknache, Madjid At Taleb, Hidja Arezki, Zerqaq Sofiane, Amouri Bilal et Redouane Nourredine a été finalement renvoyé au 20 janvier prochain, après le report du 16 décembre dernier. Pour rappel, ces militants sont poursuivis pour avoir participé à un rassemblement organisé, en 2019, devant le tribunal d’Aqvu en soutien à des détenus d’opinion, arrêtés pour avoir brandi le drapeau amazigh lors de manifestations. Trois chefs d’inculpation sont retenus contre ces neuf militants, à savoir « atteinte à l’unité et la sécurité nationale », « violence sur la police » et « destruction de biens publics ».

A noter que la militante Mira Moknache, qui enseigne à l’université Abderrahmane-Mira de Vgayet, a été condamné le 23 novembre dernier (en première instance) dans une autre affaire par le tribunal correctionnel d’Amizour à deux ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour « atteinte à l’unité nationale ».

Lyes B.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here