Tribunal d’Aqvu : Le procès du militant Samir Touba renvoyé au 08 février

0
565
Samir Touba
Samir Touba

VGAYET (TAMURT) – Programmé initialement pour le 25 janvier au tribunal d’Aqvu, le procès du militant kabyle Samir Touba a finalement été reporté au 08 février prochain pour cause de la grève des avocats.

Atteint d’un diabète de type 1, Samir Touba a été convoqué pour une audition devant le procureur de la République près le tribunal d’Aqvu (80 km au sud de la ville de Vgayet), le 18 janvier dernier. A sa grande surprise, il a été placé le même jour sous mandat de dépôt par le juge d’instruction suite à un verdict prononcé à son encontre yazpar contumace le condamnant à une peine de 5 ans de prison ferme assortie d’une amende de 200 000 DA, avec un mandat d’arrêt. Il a été donc condamné à son insu pour « détention d’affichages et de publications sur Facebook des propos qui portent atteinte à l’unité nationale ». Il a alors formulé, le 18 janvier, une opposition à ce verdict prononcé contre lui par contumace.

Le procès qui devait se dérouler, ce 25 janvier, a été renvoyé au 08 février prochain à cause d’une grève des avocats. Le frère du détenu a tiré la sonnette d’alarme devant la dégradation de sa santé. « Mon frère Touba Samir est incarcéré à la prison d’Akbou après sa comparution devant le procureur de la même localité. (…) Il est à signaler que son état de santé s’est détérioré vu son atteinte du diabète type 1. Il risque une crise acétone en l’absence de son régime alimentaire spécifique. On demande aux avocats une intervention en urgence malgré qu’ils observent une grève nationale illimitée », a écrit le frère de Samir sur sa page Facebook.

A noter que la mère du détenu est décédée deux jours après que Samir ait été placé sous mandat de dépôt à la prison d’Aqvu.

Lyes B

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here