Sous mandat de dépôt depuis novembre 2021 : Les militants Mustapha Akkouche et Arezki Hidja transférés à la prison de Koléa

0
771
Mustapha Akkouche et Arezki Hidja
Mustapha Akkouche et Arezki Hidja

ALGER (TAMURT) – Les deux détenus d’opinion kabyles, Mustapha Akkouche et Arezki Hidja, qui croupissent à la prison d’Ain Témouchent, dans l’ouest algérien, depuis le 04 novembre dernier, ont été transférés à la prison de Koléa (Tipaza), samedi 19 mars, a indiqué un comité de défense des détenus d’opinion.

Après plus de quatre mois passés dans les geôles de la prison d’Ain Témouchent, les deux militants kabyles Mustapha Akkouche et Arezki Hidja ont été transférés, samedi 19 mars, à la prison de Koléa, à une quarantaine de kilomètres à l’ouest d’Alger. Koléa est devenu en l’espace de quelques mois seulement la prison des détenus d’opinion et politiques kabyles, tant ils sont des dizaines à y croupir injustement. Selon le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), ces deux militants ont subi des tortures durant leur détention à la prison d’Ain Témouchent, où ils ont été incarcérés le 04 novembre 2021. Originaires de la région d’Akbou, dans le département de Vgayet, ces deux militants ont été interpellés, le 31 octobre dernier, à Ain Témouchent.

Par ailleurs, il est à souligner que le militant Mustapha Akkouche a été condamné à 3 ans de prison ferme par défaut par le tribunal d’Akbou, le 26 octobre 2021. Il a été poursuivi dans le cadre de l’affaire des 10 détenus kabyles, ayant pris part, le 22 mai dernier, à la commémoration du 25 anniversaire de la disparition de Masin U Harun. Celui-ci, l’un des premiers militants de la cause berbère, avait lui-même souffert des années durant dans les geôles algériennes à cause de son militantisme. Pour rappel, ces dix détenus ont été condamnés à diverses peines de prison ferme ou avec sursis, ainsi qu’à des amendes financières.

Lyes B.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here