Célébration des printemps kabyles à Tizi Wezzu : La marche des étudiants empêchée, plusieurs arrestations opérées

1
1889
20 avril 2022 à Tizi Ouzou, repression de la police coloniale algérienne en Kabylie
20 avril 2022 à Tizi Ouzou, repression de la police coloniale algérienne en Kabylie

KABYLIE (TAMURT) – La marche pour la commémoration des printemps kabyles (20 avril 1980, 1981 et 2001), prévue aujourd’hui mercredi, de l’université Mouloud Mammeri vers l’ancienne mairie de la ville de Tizi Wezzu, a été empêchée par les forces de répression algériennes. Plusieurs étudiants et militants kabyles, déterminés à marcher pour la Kabylie et pour rendre hommage aux martyrs du printemps noir, ont été violemment arrêtés par la police algérienne.

Malgré le climat de terreur instauré par le régime algérien en Kabylie, le peuple kabyle était déterminé à marcher, ce 20 avril, pour commémorer les printemps kabyles de 1980 et 1981, ainsi que le printemps noir de 2001. Néanmoins, l’impressionnant dispositif sécuritaire déployé dès les premières heures de la matinée dans la ville de Tizi Wezzu a empêché les manifestants de marcher.

En effet, plusieurs dizaines de personnes ont été interpellés par des policiers en uniforme ou en civil et transférées dans les commissariats de police avant même le début de la marche. Parmi les personnes arrêtées figurent beaucoup de militants indépendantistes.

A noter que le recteur de l’université Mouloud Mammeri a donné instruction de fermer tous les campus de cet établissement universitaire. Certainement, les ordres lui ont été donnés depuis Alger dans une tentative  »de casser » et d’empêcher la marche commémorative du 20 avril.

Lyes B.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here