At Rrgan : Décès du chanteur kabyle Hamid Almas

2
3021
Hamid Almas avec Muh Said de l'URK
Hamid Almas avec Muh Said de l'URK

KABYLIE (TAMURT) – Le chanteur kabyle Hamid Almas est décédé, ce vendredi 06 mai, à l’âge de 49 ans. Originaire de la région At Rrgan, relevant de la commune d’Agouni Gheghrane (Tizi Wezzu), l’artiste avait à son actif pas moins de huit albums. Il est aussi connu pour son interprétation majestueuse des chansons de Matoub Lounès, lequel l’a beaucoup influencé.

Hamid Almas était un artiste pétri de talents, même s’il n’a pas atteint le degré de notoriété qu’il mérite. Son style ressemble beaucoup à celui du chantre Matoub Lounès. D’ailleurs, cela lui a valu le titre de Matoub Amechtouh (le petit Matoub). En 1998, il signe son premier album intitulé « Taarabt » contenant huit chansons. L’année d’après, il produit un deuxième album, où il a rendu un vibrant hommage à Matoub Lounès, assassiné en juin 1998. Au total, Hamid Almas a produit huit albums dont « Anelmad » (L’étudiant), « Tafsut » (Le printemps), Rwah, rwah » (Viens, viens), « Tamurt-iw » (Mon pays) et « Lefraq » (Séparation).

Très à l’aise à la mandoline, c’est dans le registre de la chanson chaabi (populaire) que Hamid Almas excelle. Ses concerts et spectacles drainaient des foules nombreuses en Kabylie. Inutile de rappeler le boycott des medias algériens jusqu’à sa mort.

Lyes B.

2 COMMENTS

  1. Ad yestaafu di talwit!

    Ruh’ di lehna a Hamid.

    Etant originaire d’un village voisin du tien, j’ai eu le privilège de te connaître et de tevoir, à plusieurs reprises, sur scène.

    Atn-a kra n wawalen agi, si yiwet si tezlatin-ik, d tajmilt i wayen akkw i aγ-d-teǧǧiḍ d tamedyazt icebḥen.

    Ur s-qqar iγur-iyi
    Ay ilaɛb s temẓi-w
    Ur s-qqar ixedeɛ-iyi
    Yessens tafat-iw
    Ur s-qqar ma tuγud-iyi
    at-teǧguǧǧed temẓi-w
    Gar-aneγsser ur yelli
    Ḥkiγ-am teẓrid kulci
    D acu i d lehlak-iw
    Ur tezmireḍ kemmini
    Ur tezmir tayeḍ am kemmi
    At-tesfeḍ lǧerḥ n temẓi-w

    Repose en paix, l’artiste.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here