Tribunal Sidi M’hamed : La coprésidente du CMA, Kamira Nait Sid, auditionnée dans le fond le 16 mai

2
1325
Kamira Nait Sid
Kamira Nait Sid

ALGER (TAMURT) – Détenue à la prison de Koléa depuis près de neuf mois, la coprésidente du Congrès Mondial Amazigh (CMA), Kamira Nait Sid, sera auditionnée dans le fond par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed, à Alger, lundi 16 mai, a indiqué un comité de défense des détenus d’opinion. Injustement et honteusement accusée de « terrorisme » et de « complot contre l’Etat algérien », cette militante est pourtant mondialement connue et reconnue pour son combat pacifique pour la défense et la promotion des droits des Amazighs.

Initialement prévue pour le 19 avril dernier, l’audition dans le fond de la militante kabyle, Kamira Nait Sid, par le juge d’instruction du tribunal Sidi M’hamed d’Alger est programmée pour ce 16 mai. Pour rappel, la coprésidente du CMA, une ONG internationale dont le but principal est de défendre et promouvoir les droits individuels et collectifs des peuples autochtones amazighs a été kidnappée par les services secrets algériens près de son domicile à Draa Ben Khedda, dans le département de Tizi Wezzu, le mois d’aout 2021. Transférée en toute discrétion à Alger, elle a été présentée devant le juge d’instruction du tribunal Sidi M’hamed (pôle pénal spécial) et placée sous mandat de dépôt, le 01 septembre. Elle est poursuivie pour 8 chefs d’inculpation dont certains à caractère criminel sur la base du controversé article 87 bis du code pénal algérien. Cet article stipule qu’« il est considéré comme acte terroriste ou sabotage tout acte visant la sûreté de l’Etat, l’intégrité du territoire, la stabilité et le fonctionnement normal des institutions ».

Kamira Nait Sid a été transférée à la prison de Koléa, où elle croupit depuis près de neuf mois. La disparition mystérieuse de cette militante, fin août 2021, avait suscité la crainte et l’indignation en Kabylie. L’alerte de sa disparition avait été donnée le 25 août par son frère Amar sur les réseaux sociaux. Celui-ci avait mis en garde les autorités algériennes contre toute atteinte à l’intégrité physique de sa sœur. Pour le CMA, Kamira Nait Sid « est une prisonnière politique et sa détention est totalement arbitraire. »

Cette ONG a annoncé avoir déposé plainte contre les autorités algériennes auprès des instances internationales. « L’enlèvement de Kamira Nait Sid par les services de sécurité algériens le 24 août 2021, sa séquestration pendant sept jours et sa mise en détention provisoire depuis le 1er septembre 2021, ont été décidés et appliqués en violation des lois algériennes (Constitution, code pénal et code de procédure pénale) et du Pacte international relatif aux droits civils et politiques ratifié par l’Algérie. (…) Conformément à sa mission, le CMA a porté plainte contre le gouvernement algérien pour l’enlèvement, la séquestration et la détention arbitraire de Kamira Nait Sid et a alerté et informé les organes internationaux compétents en matière de droits de l’Homme, sur la situation des détenus politiques Amazighs et notamment Kabyles en Algérie », a déclaré le bureau du CMA dans un communiqué rendu publique.

Arezki Massi

2 COMMENTS

  1. Quand la Mal règne en maître sur un peuple , la perversion de toutes les vraies valeurs en devient le corollaire ! Les zéros et les lâches se transforment alors en héros tandis que l’on jette l’opprobre sur les hommes et femmes de valeur comme Kamira nait Said. Tout est alors inversé comme en miroir , celui qui est désigné comme le terroriste est en fait l’exemplarité même tandis que les soit disant héros style Boumediène ou autre Ben Badis et Abdelkader les vrais traîtres de la Nation. CQFD

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here