Injustement détenue à la prison de Koléa depuis septembre 2021 : Inquiétude pour la santé de la militante kabyle Kamira Nait Sid

1
1044
Kamira Nait Sid
Kamira Nait Sid

ALGER (TAMURT) – Le dossier de la militante kabyle et coprésidente du Congrès Mondial Amazigh (CMA) a été instruit, lundi 16 mai, au niveau du tribunal Sidi M’hamed. Assistée par pas moins de neuf avocats, elle a été auditionnée dans le fond par le juge d’instruction de la même juridiction. Selon ses avocats, qui s’inquiètent sur sa santé, Kamira paraissait très affaiblie.

Comme nous l’avons annoncé dans une précédente publication, le juge d’instruction près le tribunal Sidi M’hamed, à Alger, a auditionné dans le fond, lundi dernier, la militante kabyle Kamira Nait Sid. Un collectif d’avocats, composé respectivement des Maîtres Saleh Hanoune, Sonia Mokrane, Aouicha Beķhti, Hadouche Nacera, Allili Yasmina, Lezoul Ouardia, Houali Kader, Ait Mouloud Massinissa et Allik Ameziene ont assisté la militante lors de son audition. « La militante paraissait dans un état affaibli et inquiétant suite à sa maladie chronique de thyroïdite », a-t-on affirmé. Pour rappel, Kamira Nait Sid a été arrêtée, ou plutôt kidnappée, par les services secrets algériens, le 24 août 2021, à Draa Ben Khedda, dans le département de Tizi Wezzu, en Kabylie. Elle a été ensuite discrètement transférée à Alger.

Présentée devant le juge d’instruction près le tribunal Sidi M’hamed, elle a été placée sous mandat de dépôt à la prison de Kolea, le 01 septembre. Huit chefs d’inculpation ont été retenus contre la militante, dont un à caractère criminel. En effet, elle est accusée d’« appartenance à une organisation terroriste » sur la base de l’article controversé 87 bis. Le Congrès Mondial Amazigh a dénoncé dans un précédent communiqué un procès politique. « Elle est accusée de ‘’terrorisme’’ et de ‘’complot contre l’Etat algérien’’ alors qu’elle a toujours agi pour la défense et la promotion des droits des Amazighs dans un cadre légal et de manière toujours pacifique.

Les accusations portées à l’encontre de Kamira Nait Sid sont donc totalement infondées. En conséquence, elle est une prisonnière politique et sa détention est totalement arbitraire. », lit-on dans le document du CMA.

Lyes B

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here