Algérie/ Opération « Lem echeml » : Le FFS répond favorablement à l’initiative du régime algérien

2
3463
Rencontre FFS avec le président Tebboune au palais d'El Mouradia
Rencontre FFS avec le président Tebboune au palais d'El Mouradia

ALGER (TAMURT) – Le Front des forces socialistes (FFS) a annoncé, ce jeudi 02 juin, via un court communiqué, son adhésion à l’initiative du président algérien Abdelmadjid Tebboune consistant à organiser des rencontres avec des partis politiques. Alors que le régime algérien est fortement décrié par la rue, foncièrement rejeté par la Kabylie, le FFS « vole à son secours », dénoncent plusieurs internautes et observateurs.

L’opération « Lem echeml », une sorte de « concorde civile » version Tebboune, lancée début mai par la présidence algérienne, a gagné l’adhésion du parti historique du feu Hocine Aït Ahmed. Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, le secrétariat national du FFS a donné une réponse favorable à l’initiative du président algérien. « Après concertation au sein des instances dirigeantes du parti, le FFS a décidé de répondre favorablement à l’invitation de la Présidence de la République dans le cadre des rencontres organisées entre le chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, et les partis politiques », lit-on dans le communiqué du FFS signé par son Secrétaire national à la communication, Walid Zanabi.

Le parti socialiste a justifié sa prise de position par sa conviction que « le dialogue » et la recherche du « consensus » est une solution à « la crise multidimensionnelle » que vit l’Algérie. « Le FFS a démontré sa volonté sincère de dialogue dans chacun de ses projets et chacune de ses initiatives parce qu’il est convaincu que la solution à la crise multidimensionnelle que vit notre pays ne peut venir que d’un consensus fondateur et fondamental entre toutes les forces vives de la nation », a-t-on expliqué. Par ailleurs, le FFS promet de rendre compte à ses militants et à l’opinion publique du contenu de son échange avec la présidence algérienne. « Fidèle à son devoir de vérité et de transparence, le FFS rendra compte à ses militants et à l’opinion publique nationale du contenu de cet échange », a-t-on affirmé.

Ce n’est pas la première fois que la direction nationale du FFS « adhère » à la feuille de route du régime algérien. Lors des précédentes législatives algériennes, la direction du parti avait renoncé à une éventuelle participation suite à une forte dénonciation de la base militante du parti et d’autres activistes politiques. Toutefois, le parti socialiste a pris part aux élections locales algériennes, majoritairement boycottées en Kabylie, où des maires dépourvus de toute légitimité populaire ont été élus avec quelques voix seulement. Par ailleurs, dans son communiqué, le FFS n’a posé aucune condition préalable, même pas la libération des détenus politiques et d’opinion, pour accepter sa participation à cette initiative que plusieurs observateurs avisés qualifient de « leurre ».

Pour rappel, le 03 mai dernier, la présidence algérienne avait annoncé via une dépêche de l’APS la tenue d’une rencontre inclusive avec les partis politiques. La dépêche de l’APS avait même qualifié Abdelmadjid Tebboune de « rassembleur », dont la main « est tendue en permanence à tous, sauf à ceux qui ont franchi les lignes rouges et qui ont largué les amarres avec leur patrie ». Lors de ses déplacements, le chef de la junte d’Alger, le général Said Chengriha, ne rate aucune occasion pour appeler à une forte adhésion à l’initiative « Lem echeml ».

Arezki Massi

2 COMMENTS

  1. Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru.
    Une honte pour le premier parti d’opposition.
    Ce n’est plus un parti , il s’agit juste d’une association de quelques personnes pour défendre leurs propres intérêts et non celle du peuple.
    Il possède d’ailleurs aucun ancrage populaire depuis la mort de son fondateur.
    C’est une coquille vide.
    Pitoyable.

  2. Ce parti « national » est depuis sa création une fumisterie.
    Depuis 1963, Ait Ahmed a sacrifié la Kabylie pour consolider l’Algérie.
    Aujourd’hui encore, ce repère d’escrocs est dans la continuité.
    Malheureusement, beaucoup de Kabyles dignes et frères ont cru à la sincérité de ses menteurs, ont donné leur vie pour cette arnaque.
    Vivement qu’il disparaisse de la Kabylie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here