Tribunal de Vgayet : La relaxe pour le militant kabyle Karim Smaili

0
821
Karim Smaili avec Moh-Said Belkacemi
Karim Smaili avec Moh-Said Belkacemi

KABYLIE (TAMURT) – Le militant kabyle Boualem Smaili, plus connu sous le nom Karim, a été finalement relaxé, ce jeudi 09 juin, par le tribunal de Vgayet. Le parquet avait requis une peine de 10 ans de prison ferme.

Après presque huit mois de détention arbitraire, le militant kabyle Karim Smaili quitte enfin la prison. En effet, le tribunal de Vgayet vient de prononcer, aujourd’hui même, la relaxe pour ce responsable de l’association Asaki (Eveil, en français) de Tichy. Pour rappel, il a été arrêté le 2 novembre 2021 à Tichy et présenté devant le procureur du tribunal de Vgayet le 8 du même mois, après une semaine de garde à vue au commissariat central de la ville de Vgayet. Homme de culture, Karim Smaili dérangeait par son dévouement pour l’action culturelle à travers l’activité phare de l’association (Asaki- l’Eveil) qu’il présidait depuis sa création en 2018 : le café littéraire de Tichy.

Des écrivains, scientifiques et intellectuels de divers horizons étaient invités par ce Café littéraire pour animer de riches conférences-débats. Le dernier invité avant l’arrestation de Karim Smaili était le fils du colonel Amirouche, Nordine Aït Hamouda. Celui-ci a d’ailleurs été interpellé, juste après la tenue de sa conférence.

Arezki Massi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here