Diaspora : La Journée de la Nation kabyle célébrée

0
1336
Journée de la Nation kabyle, Paris 12 06 2022
Journée de la Nation kabyle, Paris 12 06 2022

PARIS (TAMURT) – Des dizaines de militants indépendantistes kabyles se sont rassemblés, ce dimanche 12 juin, à la Place de la Bastille, à Paris, pour commémorer le Journée de la Nation kabyle. Un vibrant hommage a été rendu aux kabyles sauvagement réprimés et tués par le régime algérien lors de la marche historique du 14 juin 2001.

Drapés de l’emblème national aux belles couleurs bleue, rouge et jaune, des dizaines de militants indépendantistes ont envahi, ce dimanche, la Place de la Bastille. Ils ont tenu à se rassembler pour commémorer les martyrs kabyles victimes de la barbarie du régime algérien. Après la levée du drapeau kabyle et l’entonnement de l’hymne national, une minute de silence a été observée pour se recueillir à la mémoire des kabyles ayant donné leur vie pour que la Kabylie se libère du joug de ses oppresseurs. Les manifestants scandaient à gorge déployée les slogans chers aux indépendantistes : « Vive la Kabylie », « Kabylie indépendante » ou encore « Tamurt-iw d taqbaylit ». Lors de ce rassemblement, plusieurs leaders indépendantistes se sont succédé au micro pour rendre hommage aux kabyles assassinés par les forces coloniales algériennes lors du printemps noir et la marche historique vers Alger du 14 juin.

Ce jour-là, le peuple kabyle s’est levé comme un seul homme pour dénoncer l’arbitraire du régime algérien. Plus de deux millions de Kabyles avaient marché sur Alger pour exprimer leur rejet du pouvoir algérien assassin qui mène une politique d’oppression en Kabylie depuis 1962. La Kabylie se souviendra que le régime algérien ne s’est pas contenté de mobiliser ses policiers et gendarmes pour réprimer dans le sang cette marche pacifique, mais il a libéré des milliers de délinquants des prisons et les a amenés sur les lieux de l’événement pour agresser à mort les manifestants kabyles, en leur promettant la libération. Le bilan était dramatique : plusieurs kabyles sont portés disparus à ce jour, d’autres blessés ou assassinés.

Arezki Massi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here