C24 de l’ONU : Magistrale intervention du diplomate marocain en faveur de l’autodétermination du peuple kabyle… douche froide pour Alger

0
1587
Omar Hilale
Omar Hilale

NEW YORK (TAMURT) – Encore une fois, la question kabyle s’invite à l’ONU. Lors d’une rencontre du Comité des 24 de l’ONU sur la décolonisation, tenue lundi 13 juin, à New York, le Maroc a réaffirmé par la voix de son ambassadeur et représentant permanent auprès de l’organisation onusienne son soutien au droit du peuple kabyle à l’autodétermination. Alger est dans tous ses états.

«Vous parlez de l’autodétermination et de décolonisation (du Sahara) et vous oubliez de décoloniser les kabyles qui sont sous occupation algérienne depuis que l’Algérie est devenue un Etat. Depuis la naissance de l’Algérie en 1962, la Kabylie est sous occupation algérienne (…)». C’est par ces propos que l’ambassadeur du royaume chérifien à l’ONU, Omar Hilale, a recadré, lundi 13 juin, son homologue algérien Nadir El Arabaoui, lors d’une rencontre du C24 de l’ONU. Face à la schizophrénie du représentant algérien au sujet de l’autodétermination, le diplomate marocain lui a ainsi rappelé que l’autodétermination est un principe universel et indivisible que l’on ne peut pas le reconnaître à un peuple et le dénier en même temps à un autre. Abondant dans le même sens et évoquant les violations flagrantes des droits de l’homme du régime algérien en terre kabyle, Omar Hilale a qualifié la Kabylie, en réponse au représentant algérien, de « prison à ciel ouvert » et que le régime d’Alger refuse à sa population « ses droits les plus élémentaires». Par ailleurs, le diplomate marocain a tourné en dérision le représentant permanent de l’Algérie à l’ONU, qui était désarmé et dépourvu de tout argumentaire cohérent.

En effet, Nadir El Arabaoui a répondu à l’intervention de son homologue marocain en soulignant que s’il était enseignant il aurait qualifié la déclaration du Maroc « d’hors sujet ». Ce à quoi l’ambassadeur et représentant du royaume chérifien a rétorqué avec ironie : «Heureusement Monsieur l’ambassadeur, vous n’êtes pas un enseignant, ni un professeur. Sinon vous auriez formé une génération ignare de l’histoire, du bon voisinage et des principes des Nations Unies». Créé en 1961 par l’AG de l’ONU, le Comité des 24 est un organe qui a pour vocation d’étudier l’application de la Déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et aux peuples coloniaux.

Le 28 septembre dernier, les deux mouvements indépendantistes kabyles, le MAK le l’URK, ainsi que d’autres associations kabyles d’Europe, avaient organisé un rassemblement devant le Palais Wilson, siège du haut-Commissariat de l’ONU, à Genève, pour demander l’intégration de la Kabylie au comité des 24 de l’ONU pour la décolonisation.

Lyes B.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here