Tribunal Sidi M’hamed : Le dossier de Boudjemaa Malek et ses codétenus examiné et mis en délibéré pour le 29 juin

1
843
Le militant Malek Boudjemaa
Le militant Malek Boudjemaa

ALGER (TAMURT) – La chambre d’accusation près la Cour de Ruisseau (Alger) a examiné, ce mercredi 15 juin, le dossier des détenus d’opinion kabyles Boudjemaa Malek, Mohamed Mouloudj, Ali Mimoun, Zahir Djemai, Arezki Oulhadj, Abdenour Saidi, Hanafi Ould Mohand et Zahir Messaoudene. Elle statuera sur le bien-fondé des accusations portées à leur encontre le 29 juin prochain.

Renvoyé à la chambre d’accusation de la Cour de Ruisseau le 23 mai dernier, le dossier de l’ex journaliste de Liberté, Mohamed Mouloudj, et ses codétenus a été finalement examiné ce mercredi 15 juin. Pour rappel, arrêtés début septembre 2021 dans le cadre d’une vaste vague d’arrestations arbitraires de citoyens kabyles auxquels le régime algérien veut honteusement imputer les incendies criminels qu’il a lui-même perpétrés en Kabylie, ces militants ont été placés sous mandat de dépôt le 14 septembre par le juge d’instruction du tribunal Sidi M’hamed. Des accusations mensongères et farfelues sont portées à l’encontre de ces citoyens kabyles. Ils sont accusés, entre autres, d’« appartenance à une organisation terroriste » (MAK), « atteinte à l’unité nationale » et « diffusion de fausses informations ». La chambre d’accusation statuera le 29 juin courant sur le bien-fondé de ces chefs d’accusation. A noter que le militant Abdenour Saidi, amputé de ses deux jambes à cause du diabète, a été remis en liberté provisoire après presque un mois de détention à la prison de Koléa.

Pour les autres détenus, la chambre d’accusation a rejeté le 11 mai dernier leur demande de liberté provisoire et a renouvelé le mandat de dépôt prononcé contre eux pour une nouvelle durée de 4 mois.

Arezki Massi

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here