Tribunal Sidi M’hamed : Un an de prison ferme pour les militants kabyles Ferhat Mohand Arab et Hocine Lounes

0
768
Tribunal Sid M'hamed, Alger
Tribunal Sid M'hamed, Alger

ALGER (TAMURT) – Le tribunal Sidi M’hamed a rendu, mercredi 15 juin, son verdict sur l’affaire des militants kabyles Ferhat Mohand Arab et Hocine Lounes. Ils ont été condamnés à un an de prison ferme et une amende de 100 000 DA, alors que le parquet avait requis 2 ans de prison ferme lors du procès qui s’est déroulé le 08 juin dernier.

Poursuivis en justice pour leurs opinions politiques en déphasage avec la feuille de route de la junte d’Alger, les militants kabyles Ferhat Mohand Arab et Hocine Lounes ont écopé chacun d’un an de prison ferme assorti d’une amende de 100 000 DA. Ils ont été arrêtés en février dernier à Tizi Wezzi, en Kabylie, puis transférés à Alger. Présentés devant le juge d’instruction du tribunal Sidi M’hamed, ils ont été placés en détention préventive, avant d’être remis en liberté provisoire fin mars. Des chefs d’accusation fallacieux d’« appartenance à une organisation terroriste » (MAK) et « atteinte à l’unité et à la sureté nationales » ont été retenus à l’encontre de ces militants pacifiques.

Au fond, le seul tort que le régime algérien reproche à ces citoyens kabyles et aux dizaines d’autres qui croupissent encore injustement dans les geôles algériennes est leur délit de kabylité.

Arezki Massi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here