Algérie : Des journalistes marocains interdits de couvrir les Jeux méditerranéens

4
4346
Les journalistes marocains pris en otage à l'aéroport Ahmed Ben Bella d'Oran
Les journalistes marocains pris en otage à l'aéroport Ahmed Ben Bella d'Oran

ORAN (TAMURT) – Partis en Algérie avec la délégation sportive marocaine pour couvrir les Jeux méditerranéens d’Oran, neuf journalistes marocains ont été empêchés par les autorités algériennes de quitter l’aéroport international Ahmed Ben Bella. Pris en otage pendant 24h, ils ont été priés de rentrer au Maroc sous prétexte qu’ils ne disposent pas d’accréditation.

Dans un communiqué rendu publique, ce jeudi 23 juin, l’Association marocaine de la presse sportive (AMPS) a protesté contre « la détention inexplicable des journalistes marocains retenus de force à l’aéroport d’Oran depuis près de 24 heures ». Ces journalistes ont pris le même vol (via la Tunisie) avec la délégation sportive marocaine en vue de couvrir les Jeux méditerranées d’Oran, qui se dérouleront du 25 juin au 05 juillet prochain. Les autorités algériennes ont motivé leur refus de laisser les journalistes marocains quitter l’aéroport Ahmed Ben Bella d’Oran par une absence d’accréditation pour couvrir l’événement sportif. Après avoir passé une nuit blanche à l’aéroport de la ville d’Oran, les journalistes marocains s’attendaient à ce qu’ils soient libérés. Malheureusement pour eux, ils ont été priés par les autorités algériennes de rentrer au Maroc.

Pour rappel, le 24 août 2021, l’Algérie avait décidé unilatéralement de rompre ses relations diplomatiques avec le Royaume marocain, notamment à cause du soutien exprimé par le Maroc au droit à l’autodétermination du peuple kabyle. Lors d’une réunion du Mouvement des non-alignés, tenue les 13 et 14 juillet à New York, l’ambassadeur du Maroc à l’ONU, Omar Hilale, avait fait passer une note aux membres participants dans laquelle il affirmait que « le vaillant peuple kabyle mérite, plus que tout autre, de jouir pleinement de son droit à l’autodétermination ». Une affirmation qui avait suscité la colère d’Alger.

Aksil K.

4 COMMENTS

  1. venir défendre des journalistes du makhzen connu pour sa politique de persécution des rifains prouve votre connivence avec le régime monarchique féodal.

    • Le mahhzen et et le régime militaire totalitaire algérien c’est du pareil au même.
      Nous devons rester neutre dans cette querelle entre baathistes ennemis des peuples berbères nord africains.
      Nous devons rester très loins de ce conflit car sans intérêts pour nous.
      Nous n’oublions pas la guerre des sables en 1963 où l’armée de Kabylie s’est totalement engagée pour se faire attaquer en1965 par boumediene et ben Bella.
      Un peu de mémoire pour ne pas refaire les mêmes erreurs.

  2. Les agents du régime arabe du maroc se font passer pour journalistes. La diatribe arabo-arabe n’interesse pas nos interets, sauf si nous abdiquions au choix entre les deux arabismes. Or le vrai choix est entre deux models de société: s’aligner sur l’un des deux est soumettre la Kabylie à l’arabisme. Si les marocains veulent faire un projet sociétal d’envergure ils doivent au préalable refuser leur monarchie arabe, comme nous le faisons avec le refus du régime arabe. L’hypocrisie avec le temps est néfaste.

  3. Des journalistes qui travaillent pour chouf tv qui donnent que des mensonge sur algerie et plus des agents de makhzanes et mossad donc arrêté votre blabla ya aghiouls

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here