Prison de Koléa : Les deux militants kabyles Mustapha Akkouche et Arezki Hidja entament une grève de la faim

1
1029
Mustapha Akkouche et Arezki Hidja
Mustapha Akkouche et Arezki Hidja

ALGER (TAMURT) – Condamnés, dernièrement, par le tribunal Sidi M’hamed d’Alger à trois ans de prison ferme, les militants indépendantistes kabyles Mustapha Akkouche et Arezki Hidja viennent d’entamer une grève de la faim pour protester contre leur détention arbitraire.

Le 20 juin dernier, le tribunal Sidi M’hamed d’Alger a condamné à trois ans de prison ferme et une amende de 300 000 DA les deux militants Mustapha Akkouche et Arezki Hidja, originaires de Vgayet. Ils ont été arrêtés, fin octobre 2021, à Ain Temouchent, dans l’Ouest algérien. Présentés devant le juge d’instruction du tribunal de la même ville, ils ont été placés sous mandat de dépôt, le 4 novembre. Ils ont été transférés de la prison d’Ain Témouchent à celle de Koléa (Tipaza) le 19 mars 2022. Leur procès s’est déroulé le 13 juin dernier au tribunal Sidi M’hamed. À noter que Mustapha Akkouche avait déjà été condamné par le tribunal d’Aqvu (Vgayet) à trois ans de prison ferme par défaut, le 26 octobre 2021. Il était poursuivi dans l’affaire des 10 militants kabyles, arrêtés le 22 mai 2021, alors qu’ils apprêtaient à commémorer, à Aqvu, le 25eme anniversaire de la disparition du militant berbériste Masin U Harun.

« Nous mettons en garde le pouvoir colonial algérien contre toute atteinte physique ou moral contre les détenus politiques et d’opinions Kabyles, et nous exigeons leur libération immédiate », a écrit sur sa page Facebook Aksel Bellabaci, un cadre du MAK.

Lyes B.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here