Tunisie : Le militant amazigh Khaled Khemira inhumé, hier, au cimetière Ezelladj

0
4176
Cercueil de Khaled Khemira
Cercueil de Khaled Khemira

TUNIS (TAMURT) – Décédé le 25 juin dernier, à Joigny, en France, dans des conditions mystérieuses, le militant tunisien et amazigh Khaled Khemira a été inhumé, samedi 02 juillet, au cimetière Ezelladj, à Tunis.

Connu pour son engagement dans le monde associatif, Khaled Khemira, âgé de 56 ans, militait notamment pour la défense des droits de l’Homme, en Afrique du Nord. Il a été retrouvé mort dans un appartement à Joigny, samedi 25 juin 2022. Selon les premiers éléments de l’enquête, rapportés par la presse française, il aurait été tué à l’arme blanche par son neveu, récemment arrivé en France. Le tueur s’est ensuite donné la mort, en laissant un enregistrement audio, où il affirme avoir commis ce forfait et s’est suicidé. Khaled Khemira coprésidait l’ONG Riposte Internationale avec le militant kabyle Ali Aït Djoudi.

Dans un communiqué rendu public au-lendemain de sa tragique disparition, cette ONG a décrit ce militant comme un « grand humaniste » et « une figure emblématique de l’opposition tunisienne et du combat Amazigh en Afrique du Nord ».

Aksil K.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here