Algérie – après la saisie de sa marchandise par la police, un jeune marchand décède en s’immolant par le feu à Ain M’lila

1
3698
Madjer Lekhel
Madjer Lekhel

AIN M’LILA (TAMURT) – D’après des informations largement relayées sur les réseaux sociaux, un jeune marchand s’est immolé par le feu, jeudi dernier, à Aïn M’lila, dans l’Est algérien, pour dénoncer la hongra dont il a été victime. Il est décédé quelques jours après. La police avait saisi sa marchandise et son matériel, arguant qu’il ne détenait pas de registre de commerce. Son travail lui permettait de nourrir sa femme et ses trois enfants.

Un jeune de 29 ans, natif de Aïn M’lila, dans la wilaya algérienne d’Oum El Bouagui, et travaillant comme marchand ambulant, a décidé de mettre fin à sa vie, le 21 juillet dernier, en s’immolant par le feu devant le commissariat de police, selon des sources locales. Il a procédé à cet acte désespéré suite à la saisie de sa marchandise et de son matériel de travail par la police algérienne. Celle-ci a justifié cette saisie par la non détention de ce marchand d’un registre de commerce.

En Algérie, où le chômage frappe de plein fouet la jeunesse, beaucoup de jeunes se convertissent en marchands ambulants de fruits et légumes pour subvenir, un tant soit peu, aux besoins de leurs familles.

Arezki Massi

1 COMMENT

  1. Un acte similaire avait déclenché une révolte générale en Tunisie sous le régime de BENALI. En Algérie : rien, pas même une marche de soutien. Le peuple algérien est »il à ce point en létargie profonde?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here