Gel des domiciliations bancaires avec l’Espagne : L’Algérie fait marche arrière

3
2028
La Banque d'Algérie
La Banque d'Algérie

ALGER (TAMURT) – L’Association Professionnelle des Banques et des Établissements Financiers (ABEF), en Algérie, a annoncé, jeudi 28 juillet, la levée du gel imposé sur les domiciliations bancaires des opérations du commerce extérieur de produits et services de et vers l’Espagne. Elle l’a fait savoir dans une note adressée aux directeurs généraux des banques et des établissements financiers.

« A l’issue de l’opération d’évaluation du dispositif objet de la présente, en concertation avec les acteurs concernés du commerce extérieur, les mesures conservatoires cités en objet ne sont plus de mise », a écrit l’ABEF dans sa correspondance. Pour rappel, l’Algérie a décidé unilatéralement, le 9 juin dernier, de geler toutes les domiciliations des opérations bancaires des opérations de commerce extérieurs des produits et services de et vers l’Espagne, suite à la suspension du traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération qu’elle a signé avec l’Espagne, début des années 2000. Le régime algérien avait pris cette décision pour protester contre le soutien apporté par le premier ministre espagnol Pedro Sanchez au plan marocain d’autonomie pour le Sahara occidental. En effet, il a affirmé ouvertement que ce plan présenté par le Maroc est « réaliste et crédible pour la résolution du contentieux ».

Cette prise de position avait irrité Alger, qui a décidé de suspendre immédiatement son traité d’amitié avec Madrid. Réagissant à la décision de l’Algérie, l’Union européenne avait mis en garde l’Algérie contre les conséquences des restrictions commerciales qu’elle a imposées à l’Espagne, tout en menaçant Alger de mesures de rétorsion. Presque deux mois après avoir suspendu son traité d’amitié avec l’Espagne, l’Algérie fait marche-arrière, sans que l’Espagne change sa position envers le conflit du Sahara Occidental.

Arezki Massi

3 COMMENTS

  1. C pas marche arrière c la politique de toute facon le gouvernement espagniol va tomber bientôt a cause des sanctions algérienne un autre gouvernement qui va être bientôt et plus des sociétés espagniol dans la faillite

  2. Un pouvoir irresponsable et incompétent.
    Une gestion basé beaucoup plus sur l’émotionnel que sur la réal politique.
    Il possède aucune vision ni stratégie pour le pays.
    Il est géré au jour le jour.
    Malheureusement le peuple doit subir son sous développement chronique à cause de ces irresponsables qui s’accrochent malgré leurs échecs.

  3. Les inoubliables adeptes de l’école boumediennistes agissent et travaillent toujours en sous-marins et gangrènent le tissu politique et économique de l’algérie.
    On est dans une course sans issue ( ni queue , ni tête ), au lieu de chercher à faire prospérer la vie sociale et professionnelle de nos jeunes enfants qui prennent la route maritime dans l’espoir de trouver une vie meilleure et humaine, les dirigeants algériens préférent continuer leurs politiques absurdes d’aide au polisario et à la paléstine, tout ça pour rassasier leurs libidos néo nassérien et de leur ouma arabique!!!!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here