Cri de détresse des ex commerçants des « Quatre chemins »: « Rendez-nous nos magazins »

0
690
Sit-in des ex commerçants des Quatre Chemins devant la mairie de Vgayet
Sit-in des ex commerçants des Quatre Chemins devant la mairie de Vgayet

VGAYET (TAMURT) – Délogés de l’ancien carrefour des « Quatre chemins », où ils détenaient légalement des locaux commerciaux, pour permettre la réalisation d’un échangeur, plus de cinquante commerçants attendent toujours, après plus de quatre ans, leur recasement. Ils dénoncent les fausses promesses de l’administration algérienne et des élus locaux.

« Bercés » par une promesse d’un recasement rapide, des commerçants de l’ancien carrefour des « Quatre chemins », à l’entrée de la ville de Vgayet, ont accepté la démolition de leurs locaux en vue de la réalisation d’un échangeur. Début 2018, ils ont évacué les lieux pour permettre à une entreprise d’effectuer des travaux de démolition et d’aménagement dans le cadre de la réalisation d’un échangeur, renfermant quatre ponts. Cet ouvrage était censé mettra fin aux interminables embouteillages qui se forment au niveau de cet axe routier très fréquenté par le trafic automobile.

Toutefois, la promesse faite à ces commerçants, pères de famille, de les recaser dans d’autres endroits de la ville de Vgayet tarde toujours à se concrétiser. Cela fait presque 5 ans qu’ils attendent, en vain, leur recasement. Selon l’un de ces commerçants, les autorités de wilaya leur ont promis de leur attribuer des locaux commerciaux en guise de compensation au niveau de l’arrière port de Bejaia, à Sidi Ali Lebhar et à l’Edimco.

Aujourd’hui encore, rien n’a été fait et ces commerçants dénoncent « les fausses promesses » de l’administration. Ils revendiquent une seule chose : « Rendez-nous nos magasins ». Depuis 2018, ces commerçants multiplient des actions de protestation devant l’administration ou dans la rue, mais leur doléance n’est pas prise en charge à ce jour.

Arezki Massi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here