Vgayet : Des villages encerclés par les flammes

0
628
Des flammes s'approchent des maisons

KABYLIE (TAMURT) – Pas moins de 29 départs de feu ont été enregistrés, ce dimanche 14 août, dans le département de Vgayet, a indiqué, ce matin, la protection civile. Six communes sont particulièrement touchées par ces incendies ravageurs. Des centaines d’hectares du massif forestier de la région sont partis en fumée en quelques heures seulement, alors que des villages étaient entourés par les flammes dans la nuit de samedi à dimanche. A Ouzellaguene, le musée historique Ifri, où s’est tenu le congrès de la Soummam, était menacé par les flammes, hier.

Plusieurs villages du département de Vgayet étaient cernés par les flammes durant ces dernières 24 heures. De belles forêts ont malheureusement été réduites en cendres en quelques heures seulement. A Toudja, Cap Sigli (At Ksila), Ait Anane (Derguina), Takhribt (Tichy), Kendira, Kibouche (Adekar) ou à Ouzellaguene, des paysages magnifiques ont laissé la place à des images apocalyptiques. Jusqu’à cette heure, des pompiers, assistés par la population locale, luttent encore sans relâche contre les flammes. Désormais, le but est d’éviter qu’elles s’approchent des habitations. Le spectre des incendies meurtriers de l’été dernier hante toujours les esprits, notamment au niveau des villages situés sur les hauteurs. En effet, le terrain accidenté et l’absence de visibilité rendent la tâche des pompiers très ardue. C’est le cas, hier, aux villages Ighvan, Ifri et Tizi Meghlaz, dans la commune d’Ouzellaguene. Entourés par les flammes, le pire a été évité de justesse grâce à une forte mobilisation citoyenne.

Mais, le danger reste présent. « Je lance un deuxième appel à une mobilisation générale au niveau des villages situés sur les hauteurs. Nous devons prêter main forte aux services des forêts et de la protection civile comme ce fut le cas dans la nuit de samedi. Nous invitons ceux qui ont des citernes à assurer l’approvisionnement en eau. Nous devons sauver ce qui reste à sauver », a appelé Benarab Said, acteur associatif d’Ouzellaguene, dans un message vidéo posté sur internet cet après-midi.

Dans la nuit de samedi, les flammes se sont fortement approchées du musée Ifri, un haut lieu de l’histoire de la révolution contre le colonialisme français, et où s’est tenu le célèbre congrès de la Soummam, le 20 août 1956. Pour le moment, aucun bilan officiel n’est communiqué par la protection civile de Vgayet. Si aucune perte humaine n’a été déplorée, les dégâts matériels sont importants. Plusieurs centaines d’hectares de végétation ont été ravagés dont dans arbres fruitiers. En juin dernier, les autorités algériennes ont annoncé que la commande de l’Algérie en avions canadairs arrivera en hiver !

Lyes B.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here