Cour d’Alger : Le militant Hocine Azem (URK) et ses codétenus déféré devant le tribunal criminel

1
773
Détenus politiques kabyles
Détenus politiques kabyles

ALGERIE (TAMURT) – La chambre d’accusation près la cour d’Alger a décidé, dimanche 18 septembre, de transférer le dossier du militant politique Hocine Azem et ses quatre codétenus devant le tribunal criminel, a indiqué Me Ouali Sofiane. Ils sont poursuivis sur la base de l’article 87 bis.

Du nouveau dans l’affaire du militant et cadre de l’Union pour la République kabyle (URK) Hocine Azem ainsi que ses codétenus Hamou Boumedine (RPK), Bouaziz Ait Chebbib (AKAL), Bacha Boussaad (AKAL) et Amarkhodja Belaid. Ils seront jugés devant le tribunal criminel conformément à la délibération de la chambre d’accusation près la cour d’Alger rendue hier dimanche. Les charges retenues contre ces militants sur la base de l’article 87 bis du code pénal algérien, notamment  »appartenance à une organisation terroriste » et « atteinte à l’unité nationale », ont été maintenues. Pour rappel, ces militants ont été arbitrairement arrêtés et placés sous mandat de dépôt depuis fin juin 2021. Ils ont déjà passé plus d’un an dans les geôles algériennes.

Le 12 septembre dernier, ils ont entamé une grève de la faim avec une vingtaine d’autres détenus politiques kabyles pour dénoncer leur incarcération arbitraire et le retard enregistré dans la programmation de leur procès.

Arezki Massi

1 COMMENT

  1. De criminel dans cette affaire il n y a que le régime né du crime contre la légalité en 1962.
    Solidarité à tous les detenus politiques de l’Algérie arabislamique. Il ne peut y avoir de demi peuple- une constitution islamiste et une langue d’Etat arabe au meme temps feindre l’Amazighité édulcolorée, au plus qu’un agréement de la soupe islamiste, un Etat arabe juridiquement dans la « tollérance » du fait Amazigh, pour le dire dans le langage local: l’Amazighité dans la cuisine- comme de tradition dans l’Etat islamique et l’arabité au sommet-. Il ne peut y avoir de complémentarité entre islamisme étatique et laicité, ce qui anime la Kabylie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here