Razik Zouaoui transféré à Chlef
Nadir Chelbabi reçoit le même jour deux convocations judiciaires

2
992
Nadir Chelbabi, Lyazid Abid et Razik Zouaoui
Nadir Chelbabi, Lyazid Abid et Razik Zouaoui

SIDI AICH (TAMURT) – Le militant kabyle de la première heure Razik Zouaoui, 53 ans, à été transféré cette semaine vers une prison à Chlef. Arrêté en septembre 2021 et placé sous mandat de dépôt par le tribunal Sidi M’hamed (Alger), la santé de ce leader politique kabyle s’est gravement détériorée. Sa femme, Sabiha et son fils Assirem, avaient alerté l’opinion publique sur l’état de santé inquiétant de Razik. Celui-ci était très affaibli par une grève de la faim et sa vie était en danger de mort.

Nadir Chelbabi a, quant à lui, reçu, ce mardi 11 octobre, deux convocations judiciaires. Il est convoqué devant le tribunal de Dar El Beida (Alger) pour le 16 octobre, alors qu’il comparaîtra devant le juge d’instruction près le tribunal d’Amizour (Vgayet), le 18 du même mois. Cet activiste politique dénonce un « acharnement ».

Ce militant politique se dit prêt à assumer les conséquences de ses engagements politiques. « Quelles que soient les circonstances, je garderais toujours la tête sur les épaules. Si militer pacifiquement pour mes idées est un crime, j’assume pleinement mon passé, mon présent et mon futur. Advienne que pourra…! », a-t-il affirmé.

Pour rappel, Nadir Chelbabi a été arrêté le 10 août 2022 à Sidi Aïch. Il a été placé en garde à vue durant plusieurs jours sans que sa famille ne sache le lieu de sa détention. Une perquisition a été opérée par les agents de la BRI au niveau de son domicile familial. Transféré à Alger, il a été présenté devant le juge d’instruction près le tribunal Sidi M’hamed, lequel avait ordonné son placement sous contrôle judiciaire, le 16 août dernier.

Arezki Massi

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here