Cour d’appel de Vgayet : Le militant Karim Smaïli acquitté

0
885
Karim Smaili avec Moh-Said Belkacemi
Karim Smaili avec Moh-Said Belkacemi

KABYLIE (TAMURT) – Le procès en appel du militant kabyle Karim Smaïli s’est déroulé dimanche 23 octobre. La cour d’appel de Vgayet a prononcé, tard dans la nuit, vers 22h30, l’acquittement en faveur de cet acteur associatif et président de l’association culturelle Asaki (l’Eveil) de Tichy. Il était accusé entre autres « d’apologie du terrorisme » pour avoir invité dans le cadre du café littéraire qu’il animait depuis plus de quatre ans des acteurs politiques et intervenants kabyles, prônant pour la Kabylie une vision différente de celle du régime algérien. En 2021, il a reçu au café littéraire de Tichy dont il est l’animateur principal le militant indépendantiste et cadre de l’URK, Muh Said Belkacemi, et l’homme politique Nordine Ait Hamouda.

Arrêté le 1er novembre 2021 au niveau de son domicile, à Tichy, Karim Smaïli a été placé en garde à vue pendant une semaine au commissariat central de Vgayet avant d’être présenté devant le juge d’instruction près le tribunal de la même ville. Celui-ci avait ordonné son placement sous mandat de dépôt. Après sept mois de détention arbitraire à la prison d’Oued Ghir, il a été relaxé le 09 juin 2022. Toutefois, le parquet est revenu à la charge en faisant appel de la décision du tribunal de Vgayet. Défendu par un brillant collectif d’avocats de Vgayet, le militant associatif a été finalement acquitté de toutes les fausses accusations et charges mensongères retenues contre lui.

Pour rappel, avant son arrestation, le café littéraire de Tychi avait reçu l’ex parlementaire kabyle Nordine Ait Hamouda. Le fils du colonel Amirouche était dans le collimateur du régime algérien pour avoir qualifié, quelques jours auparavant, sur une chaine de télévision privée algérienne l’Emir Abdelkader, l’ami de la France, de traître. En avril 2021, Karim Smaïli avait invité Muh Said Belkacemi, militant indépendantiste et cadre de l’Union pour la République Kabyle (URK), pour animer une conférence-débat autour du thème « De l’interdiction de la conférence de Mouloud Mammeri, le 10 mars 1980, à l’affirmation identitaire ».

Lyes B.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here