Cour d’Alger : L’affaire du chrétien kabyle Slimane Bouhafs renvoyée au 09 novembre

2
1237
Slimane Bouhafs
Slimane Bouhafs

ALGER (TAMURT) – Programmée initialement pour ce mercredi 26 octobre, l’affaire du détenu d’opinion kabyle Slimane Bouhafs, de confession chrétienne, a été renvoyée par la chambre d’accusation près la cour d’Alger au 09 novembre prochain, a indiqué l’avocate Nacéra Hadouche. Les militants kabyles Bouaziz Ait-Chebib et Kamira Nait-Sid, coprésidente du Congrès Mondial Amazigh (CMA), sont également cités dans le même dossier.

Suite au transfert de leurs dossiers par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed à la chambre d’accusation de la cour d’Alger, l’affaire des militants kabyles Slimane Bouhafs, Bouaziz Ait-Chebib et Kamira Nait Sid a été programmée pour ce mercredi. Finalement, elle a été reportée par la même chambre d’accusation au 09 novembre. Pour rappel, Slimane Bouhafs, qui vivait en Tunisie avec le statut de réfugié politique, a été kidnappé par les services secrets algériens avec la complicité de l’Etat tunisien le 25 août 2021. Il a été transféré par la force en Algérie où il a été placé en détention préventive à la prison de Koléa sans jugement depuis plus d’un an. De confession chrétienne, Slimane Bouhafs assume également son militantisme pacifique pour l’indépendance de la Kabylie. Agé de 55 ans et souffrant de plusieurs maladies chroniques, ce chrétien kabyle avait été condamné, en septembre 2016, à 3 ans de prison ferme pour «atteinte à l’islam et au prophète Mohamed» sur la base de publications sur Facebook. Il a été finalement libéré après avoir passé 20 mois de prison.

La militante Kamira Nait Sid a été aussi enlevée fin août de l’année précédente àpar les services secrets algériens à Draâ Ben Khedda, dans le département kabyle de Tizi Wezzu, et transférée à Alger. Elle a été placée sous mandat de dépôt à la prison de Koléa, dans l’attente de la programmation de son procès. Pour sa part, Bouaziz Ait-Chebib a été arrêté fin juin 2021 par la gendarmerie algérienne à Tizi Wezzu. Il est actuellement détenu sans procès ni jugement à la prison de Koléa.

Arezki Massi

2 COMMENTS

  1. l’islam est une secte mortifère et dangereuse. Sans cette maladie jamais ces pouvoirs d’ignards n’auraient tenu un peuple libre.
    Freedom North Africa Amazigh not saalikes

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here