ONU : Le diplomate marocain Omar Hilale remet une journaliste algérienne de l’APS à sa place

8
2864
Omar-Hilale-a-lONU
Omar-Hilale-a-lONU

NEW YORK (TAMURT) – Prétendant lui donner une leçon sur le respect des droits de l’homme, une journaliste de l’APS, l’organe de presse officiel de l’Etat algérien, ne s’attendait pas à recevoir une réponse cinglante de la part de l’ambassadeur permanent du Maroc à l’ONU. A la question de la journaliste portant sur « le mouvement de l’indépendance du rif », le diplomate marocain lui rappelle que la situation diffère de celle que vivent les kabyles et les mozabites en Algérie, où ils sont persécutés à mort.

Le conseil de sécurité de l’ONU, qui s’est réuni le 27 octobre dernier, à New York, a décidé de proroger jusqu’au 31 octobre 2023 le mandat de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO). La résolution 2654 (2022) adoptée à cet effet par 13 voix pour et 2 abstentions, celles de la Fédération de Russie et du Kenya, représente un revers diplomatique pour l’Algérie. En effet, la résolution encourage « à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable, basée sur le compromis (…) », ce qui est proche du plan d’autonomie présenté par le Maroc depuis 2007, et ouvertement soutenu, entre autres, par les Etats-Unis d’Amérique et les Emirats Arabes Unis.

En outre, elle demande au Maroc, au Front Polisario, à l’Algérie et à la Mauritanie « de coopérer plus intensément les uns avec les autres, notamment en renforçant davantage la confiance, et avec l’Organisation des Nations Unies, ainsi que de participer davantage au processus politique et de progresser sur la voie d’une solution politique ». Or, l’Algérie, qui arme et finance le Polisario, ne veut pas s’assoir sur la table des négociations. Lors du point de presse organisé par le diplomate marocain Omar Hilale, en marge de l’adoption de cette résolution par le conseil de sécurité de l’ONU, des journalistes algériens, furieux, ont tenté vainement de le déstabiliser. C’est le cas d’une journaliste de l’APS, qui a évoqué « le mouvement de l’indépendance du Rif ». « Il y a le mouvement de l’indépendance du Rif, qui prend de l’ampleur quotidiennement. On assiste à des manifestations chaque jour. Il y a des appels multiples à l’international pour sensibiliser la communauté internationale. Une partie des terres rifains sont occupés. Quel commentaire faite-vous ? », s’est-elle adressée au diplomate marocain. Celui-ci, tout en reconnaissant l’existence de manifestations au rif marocain, a expliqué à la journaliste algérienne que le traitement réservé par le gouvernement du Maroc aux manifestants du rif diffère de la riposte répressive réservée par l’Etat algérien aux kabyles et aux mozabites de Ghardaïa. « Qu’est-ce que je pense ? Tout simplement, au Maroc, il y a une démocratie. Tous ceux qui ont une opinion différente, qui peut être différente du gouvernement, peuvent s’exprimer. C’est pour cela que ces gens au rif s’expriment chaque jour librement sans qu’ils ne soient ni attaqués ni emprisonnés. Ce n’est pas la situation en Algérie, où il y a des morts, où il y a des dizaines sinon des centaines de gens qui ont disparu. La différence entre le rif et les kabyles ou à Ghardaia, c’est que les morts se comptent par centaines. Au Maroc, on n’a pas de morts, on a la liberté d’expression, on a la liberté du mouvement et du rassemblement », a répliqué l’ambassadeur permanent du Maroc à l’ONU, tout en soulignant que « tous ceux qui peuvent s’exprimer librement, ils peuvent le faire dans le respect de la Constitution. »

La réponse du diplomate marocain a réduit au silence la journaliste algérienne, qui n’est pas sans ignorer la répression féroce que le peuple mozabite a subi entre 2013 et 2015 et celle dont est victime dans le passé et actuellement le peuple kabyle.

Aksil K.

8 COMMENTS

  1. Est ce faux que le Maroc avait bien bombardé le rif en 1956? Les prisons marocaines sont pleines de marocains qui luttent contre la dictature arabe du maroc et vous croyez nous vendre votre autonomie de pensée avec des textes de ce genre!

    Vous n’etes pas crédibles: autant que la journaliste et votre mentor hillalien.

    Je suis contre la dictature algérienne et disponible à militer dans un mouvement indépendantiste qui soit VRAIMENT autonome, CE QUE VOUS N’ETES PAS DU TOUT. Désolé de vous le dire, mais vous n’etes ABSOLUMENT pas crédibles comme porte-parole du peuple Kabyle.

  2. et Zefzafi ? 20 ans pour avoir exprimé les difficultés du rif , si ce n’est pas un détenu d’opinion, c’est quoi ? et il n’est pas le seul.
    Liberte d’expression, tu parles… que ce soit au Maroc ou en Algérie

  3. L’ennemi de mon ennemi est mon ami ! Tous savent cela sauf les bisounours qui ont accaparé la gauche comme les salafistes ont accaparé l’Islam ! Il y a la réal politique et la bien-pensance qui se gargarise de mots. Le manichéisme des bons et des mauvais, c’est du passé ! Il ne faut jamais perdre son idéal de vue mais tout en restant pragmatiques. Le pragmatisme, voilà le maître mot des maîtres de la planète, aujourd’hui, n’en déplaise aux donneurs de leçons qui se croient meilleurs que les autres et dont font partie la majorité de nos assimilés, fac-similés, plus arabes et musulmans que les originaux.

  4. La réalité actuelle doit etre lue dans la juste mesure. C’est les plaques téctoniques de la région qui sont en passe de changer et vous nous voulez imposer le choix unilatéral de quelques personnes, comme alternative pour la Kabylie qui a l’habitude de discuter les choix stratégiques avant de se pronnoncer, hélas la méthode FLN où quelques personnes décident et le reste est appelé à suivre parait etre la règle de ce Brizidentialisme tiers mondiste.

    Là vous sacrifiez l’unité pour les interets personnels!

    Pragmatisme? Non il n’y a rien du tout dans cela qui puisse ressembler au pragmatisme qui n’a pas peur de la discuter AVANT de décider, c’est la fuite en avant qui a besoin de cette unanimisme fictif, qui nous propose de choisir entre deux arabismes comme choix stratégique. Nier aujourd’hui la solidarité aux marocains en prison sera un investissement contre la Kabylie comme promoteur d’unité nord africaine sur la base endogène.

    Nous imposer de prendre place à table d’un régime autant arabe que celui algérien estsans issue politique outre qu’immoral quant au projet d’unir les peuples nord africains sur un programme Amazigh.
    Vous légitimez par vos actes la division de la Kabylie entre pro-régime et pro-maroc. Le régime vous sera reconnaissant, les 30% des militaires algériens sont kabyles et ont leurs familles et leurs liens larges qui se sentiraient en droit d’opter pour le régime algérien, s’il y a division aussi verticale, ils choisiront leur camp. C’est le Brizidentielisme tiers mondiste.

    • Quelle c… un pseudo qui vous colle parfaitement mr le dogmatique . Croyez vous que les Kabyles KDS même s’ ils parlent notre langue mieux que vous et moi ,ne nous préfèrent pas les arabistes algériens ?. Juste un dernier mot : Abdelkrim el Khattabi ,le leader Rifain qui se souleva contre l’envahisseur occidental créa officiellement en 1947 le Comité de libération du Maghreb arabe avec pour référentiel principal l’islam et fut enterré avec tous les honneurs par Nacer l’Egyptien pour service rendus à l’arabité ,qu’a t il fait de sa berbérité. Il ne suffit pas d’être d’origine « berbère » ou « Kabyle » pour défendre notre cause. Où sont les vrais et les faux amis ou ennemis, ce n’est certainement pas à vous de me l’apprendre. La vérité sera toujours ailleurs qu’au pas de votre porte !

  5. Les mêmes dictatures produisent les mêmes effets. En cela les états nations dites « arabes imaginaires »sont des créations coloniales. Les indigènes vrais héritiers spoliés et dénaturés subissent les mêmes maux. Il faut les renvoyer dos à dos ses régimes criminels. Imazighens encore libres d’esprit doivent s’unir et lutter en commun chacun selon ses moyens et ou ils se trouvent contre les néocolonisateurs intronisés par leurs alliés qui mènent au nom de leurs intérêts et géopolitiques. Vive tamazghta libre. Et la kabylie en premier comme exemple. A bât les régimes coloniaux.

  6. On dit que quand tu te noies tu vas t’aggripper à des lianes de ronces pour te sauver alors ceux qui critiquent les positions des indépendantistes parcequ’ils ne critiquent pas le Maroc ceux là devraient aller réapprendre la vie!

  7. La réponse de M. Hilare est effectivement cinglante à l’égard de cette prosti euh.. « Journaliste » de la junte militaire algérienne.

    Les Kabyles ont subi des milliers de morts et de blessé à vie depuis la fausse indépendance de l’algérie et il est vrai aussi que les crimes commis depuis l’indépendance contre nos frères du Mzab qui ont double peine d’être Amaziges et Ibadites ne sont en rien comparable avec ce qui se passe Maroc.

    Pas besoin de créer plusieurs comptes pour blabater la même diarhée verbale pro algérie pour soit disant défendre les Amazighs du Maroc qui sont le dernier de vos soucis, tout comme d’ailleurs vous n’en avez rien à cirer des saharouis, vous les soutenez simplement parce que vous êtes jaloux du Maroc qui réussit mieux que vous et que vous voulez vous accaparer ultérieurement les terres des saharouis pour avoir un accès à l’atlantique.

    Va quand meme falloir nous expliquer cette contraction grossière ou vous prétendez défendre les droits des Amazighs du Maroc et en meme temps soutenir les tribus saharouis ARABES qui veulent squatter un territoire amazigh d’ou était issus le berbère Ibn Tachfine le père des almoravides alors que les arabes sahraouis sont venu d’on je ne sais ou???

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here