Tribunal Sidi M’hamed : La jeune militante kabyle Wissem Sifouane bientôt devant la chambre d’accusation

0
745
Wissem
Wissem

ALGER (TAMURT) – Le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed vient de transférer le dossier de la détenue d’opinion, Wissem Sifouane, au procureur général près la Cour d’Alger (Ruisseau), ont affirmé les avocats de la défense. Agée de 24 ans et placée en détention préventive depuis janvier 2022, l’affaire de Wissem Sifouane sera programmée très prochainement devant la chambre d’accusation, prévoit la même source.

Du nouveau dans l’affaire de la jeune militante kabyle Wissem Sifouane, après dix mois de détention arbitraire. Transférée fin octobre de la prison de Tuvirett, en Kabylie, vers celle de Koléa, dans la wilaya de Tipaza (Algérie), son affaire passera durant ce mois de novembre devant la chambre d’accusation près la Cour de Ruisseau. En effet, son dossier a été transmis cette semaine par le juge instructeur près le tribunal de Sidi M’hamed au procureur général de la Cour d’Alger (Ruisseau). Pour rappel, cette jeune militante kabyle a été arrêtée le 12 janvier dernier, le jour du nouvel an amazigh, dans le département de Tuvirett, avec perquisition au domicile familial. Placée en garde à vue durant plusieurs jours au niveau de la brigade de gendarmerie algérienne, implantée à Bechloul, elle a été présentée cinq jours plus tard devant le juge d’instruction près le tribunal de Tuvirett, lequel avait ordonné son placement sous mandat de dépôt. Elle est poursuivie pour « terrorisme » sur la base de l’article 87 bis du code pénal algérien.

Cet article controversé criminalise l’acte politique. Il a été promulgué par la régime algérien pour s’attaquer notamment aux indépendantistes kabyles revendiquant d’une manière pacifique le droit à l’autodétermination pour le peuple kabyle.

Aksil K.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here