Alerte : Les militants kabyles Abdennour Abdessalem, Lounes Hamzi, Hocine Azem et Sofiane Mhenni quittent la prison algérienne de Koléa 

0
1135
Abdenour A, H. Azem, Lounes H. liberés des prisons algériennes
Abdenour A, H. Azem, Lounes H. liberés des prisons algériennes

KOLELA (TAMURT) – Plusieurs militants kabyles quittent, en ce moment, la prison algérienne de Koléa. Les premiers détenus libérés après avoir passé plus de 14 mois de prison sont le chercheur en tamazight Abdennour Abdessalem, Lounes Hamzi (MAK), Hocine Azem (URK) et Sofiane Mhenni. Ces militants kabyles, qui retrouvent la liberté après une détention arbitraire, ont été chaleureusement accueillis, notamment par leurs familles, proches et amis.

Le premier à avoir franchi le portail extérieur de la sinistre prison de Koléa est le militant indépendantiste kabyle Lounes Hamzi. Il a passé plus de deux ans dans les geôles algériennes à cause de ses idées et convictions politiques, au demeurant pacifiques. Il a été suivi par Da Abdennour, Hocine Azem et Sofiane Mhenni.  Les premiers mots de l’écrivain Da Abdennour sont ceux du sage et poète kabyle Cheikh Ou Hocine. Comme a dit notre prophète Cheikh Ou Lhocine : « Kra win yelhan ghef nif ad yerwu lhif » (Celui qui marche dignement sera persécuté), a-t-il déclaré au micro de Berbère TV. Pour sa part, le militant de l’URK, Hocine Azem, s’est dit très ému par l’accueil qui lui a été réservé par ses frères et sœurs kabyles. Il a tenu à rendre hommage aux avocats, qui ont accompli « une mission historique pour défendre la dignité ».

Arezki Massi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here