Procès des militants kabyles : Abdennour Abdessalem relaxé, Hocine Azem (URK) écope de 14 mois ferme et perpétuité pour Ferhat Meheni

1
1130
Liberation de Abdenour Abdesselam
Liberation de Abdenour Abdesselam

ALGER (TAMURT) – Le verdict tombe dans le procès des 48 militants kabyles, qui s’est déroulé tout au long de la journée d’hier, jusqu’à la matinée de ce lundi 14 novembre. Diverses peines ont été infligées aux militants kabyles.

Le tribunal criminel de Dar El Beida (Alger) a prononcé la relaxe en faveur de trois militants, dont l’écrivain Abennour Abdessalem, alors que les autres militants ont été condamnés pour certains, à l’instar de Lounes Hamzi, à 18 mois de prison ferme dont quatre avec sursis et à 14 mois de prison ferme pour les autres, comme c’est le cas pour Hocine Azem (URK).

Le président du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) a été condamné, quant à lui, par contumace à la perpétuité. A noter que le parquet avait requis, hier, douze (12) ans de prison ferme contre Mouloud Mébarki et une peine de six (06) ans ferme contre le reste des militants.

Lyes B.

1 COMMENT

  1. Un procès bidon , des verdicts bidons avec des juges bidons et illégitimes.
    Si ces juges ont un peu d’honneur et d’honnêteté, ils devront demander pardon à tous ces militantes et militants pour l’injustice dont ils sont victimes et les indemniser.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here