Répression en Kabylie : Le militant Hocine Azem (URK) transféré à la prison de Koléa

0
494
Hocine Azem
Hocine Azem

TIZI WEZZU (TAMURT) – Après avoir passé deux jours à la prison de Draa El Mizane, le militant kabyle Hocine Azem a été transféré, mardi 22 novembre, à la prison de Koléa (Tipaza), a indiqué Me Yamina Alili. Celle-ci dénonce « la confusion entretenue » par la justice algérienne quant au dossier de ce militant, ainsi que celui de Lounes Hamzi. En effet, ils ont été de nouveau incarcérés quelques jours seulement après leur libération sans que des précisions ou des informations soient communiquées par le parquet général. « Ils jouent sur les nerfs et les sentiments de leurs familles », s’est indignée cette avocate du barreau de Tizi Wezzu.

Les deux militants kabyles Hocine Azem et Lounes Hamzi sont de nouveau placés en détention à la prison de Koléa, a confirmé, hier, l’avocate Yamina Alili, qui leur a rendu visite. Selon les explications qu’elle a fournies avec son collègue Me Ouali Sofiane, ces deux militants sont poursuivis dans une autre affaire. Mais, ce qui les indignent est la manière dont la justice algérienne gère ce dossier. En effet, selon eux, le parquet général aurait dû au moins rendre publique un communiqué pour justifier leur deuxième arrestation après seulement quelques jours de leur libération et informer les familles des détenus. Ces agissements et pratiques, dignes d’un Etat autoritaire, ont instauré un climat de terreur en Kabylie.

Par ailleurs, Me Yamina Alili a affirmé que ces mêmes détenus ont expliqué à l’administration pénitentiaire de Koléa avant leur sortie qu’il y a probablement erreur. Justement, Lounes Hamzi et Hocine Azem ne s’attendaient pas à quitter les geôles de la prison algérienne le 14 novembre dernier. Ils étaient presque surpris de leur libération. Pourquoi donc les a-t-on libérés pour les arrêter deux ou trois jours après ?

Lyes B.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here