Communiqué sur le procès de Larbaa Nat Irathen L’URK dénonce une farce judiciaire signée par la justice algérienne

1
1141
Un peuple désarmé contre les feux de foret
Un peuple désarmé contre les feux de foret

COMMUNIQUE URK – L’Union pour la République Kabyle (URK) joint sa voix à celle du peuple kabyle pour dénoncer vigoureusement le verdict inique et absurde prononcé par la justice algérienne, le 24 novembre 2022, à l’encontre d’innocents citoyens kabyles dans le cadre de l’affaire du meurtre de Djamel Bensmail et des incendies criminels perpétrés en Kabylie en août 2021, lesquels ont fait plus de 300 victimes kabyles, sans compter les dégâts matériels et écologiques incommensurables.

Des peines surréalistes et injustes ont été infligées à l’encontre de kabyles innocents auxquels le régime algérien veut imputer la responsabilité de ses propres crimes. Sur les 102 accusés, une cinquantaine a écopé de la peine de mort. 28 autres ont été condamnés à diverses peines de prison ferme allant de 2 à 10 ans de réclusion criminelle, alors que 17 prévenus ont été acquittés.

L’URK s’indigne contre l’instrumentalisation politique de ce procès par le régime colonial algérien visant à diaboliser la Kabylie et à justifier sa répression sans précédent contre les kabyles.

Les incidents criminels perpétrés en Kabylie et l’assassinat abject de Djamel Bensmail sont l’œuvre des militaires et des services secrets algériens. Après avoir orchestré et exécuté ses plans diaboliques, le régime algérien a faussement accusé le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie, ainsi que le Maroc et Israël, d’être à l’origine de ces drames.

Il s’est ensuivi une rafle organisée de citoyens kabyles, notamment à Larbaa Nath Irathen, pour les présenter comme boucs-émissaires. Les services secrets algériens ont recouru à la torture pour leur arracher des aveux mensongers accablant le MAK afin de les présenter comme des preuves. Les témoignages de certains accusés lors des audiences expéditives, qui ont dénoncé la torture qu’ils avaient subie ont été étouffés par le parquet et le juge.

L’URK exprime sa solidarité indéfectible aux kabyles innocents injustement condamnés, ainsi qu’à leurs familles. Militant pacifiquement pour l’indépendance de la Kabylie, notre mouvement adhère à toute action de mobilisation pacifique initiée par des kabyles pour dénoncer cette farce judiciaire et politique signée par la justice algérienne asservie à la junte militaire.

AKSIL A., pour l’URK

1 COMMENT

  1. Nul kabyle digne ne doit se taire devant la l’injustice de l’état coloniale qui organise par les ses services secrêts des crimes personnels,écologiques aux phosphore,laser,pneus de voiture etc…pour les imputer aux individus manipulés pour discréditer les mouvements démocratiques porteurs de l’espoir de la libération d’une kabylie et de ses citoyens meurtris par la politique négationniste ,raciste ,assassine et destructrice des valeurs plurimillénaires d’une civilisation culturelle humaniste. Toute ma solidarité aux accusés, familles ,amis. Il est temps pour les braves kabyles de s’unir pour faire cesser les injustices qui hélas trouvent une l’acheté qui sans quoi rien n’auraient pu durer. Le temps de choisir son camp est venu. Qui n’est pas solidaire,se taise à jamais. Le silence dans cette situation est assassin…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here