Mort à Paris du militant indépendantiste kabyle Jugurtha Louerguioui : assassinat politique ou accident ?

2
2665
Jugurtha Louerguioui
Jugurtha Louerguioui

FRANCE (TAMURT) – La famille indépendantiste kabyle, et le peuple kabyle en général, ont été secoués, hier mardi, par la triste nouvelle du décès du militant du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), Jugurtha Louerguioui, dit Frawsen. Son corps sans vie a été retrouvé dans la Seine, à Paris. Récemment condamné par le régime algérien à 20 ans de prison ferme pour son appartenance au MAK, sa mort suscite de multiples interrogations. A-t-il été liquidé par ce même régime, qui a ouvertement déclaré la guerre aux indépendantistes kabyles, ou son décès était provoqué par un accident ? Seule une enquête sérieuse et impartiale pourra nous révéler la vérité sur la disparition tragique de Jugurtha, qui laisse derrière lui une femme et des enfants à bas âge.

Arrivé en France dernièrement pour fuir la répression du régime algérien en Kabylie, Jugurtha Louerguioui, un militant indépendantiste kabyle, a été malheureusement retrouvé, mardi 06 décembre, mort dans la Seine, à Paris. Il vient d’être condamné par la justice algérienne inféodée à la junte militaire à 20 ans de prison ferme par contumace à cause de ses convictions politiques en faveur de l’indépendance de la Kabylie. Dans un message publié sur son compte Twitter, le leader du MAK, Ferhat Mehenni, s’interroge sur les circonstances réelles du décès de ce militant. « Jugurtha Louerguioui, dit Frawsen, condamné à 20 ans de prison par contumace pour appartenance au Mak vient d’être retrouvé mort dans la Seine à Paris. A-t-il été assassiné ? », s’est demandé le président de l’Anavad (Gouvernement provisoire kabyle en exil). Le nom de Jugurtha figurait dans la liste des personnes considérées comme ‘’terroristes’’ par le régime algérien à cause de son appartenance au MAK. Ce militant indépendantiste kabyle a été déjà arrêté par les services de sécurité algériens lorsqu’il était encore en Kabylie. Dans un message publié sur sa page Facebook, Nadia Matoub, a qualifié de tragédie la mort de Jugurtha, tout en exprimant sa compassion avec la famille du défunt. « Une tragédie à Paris. Un kabyle forcé de quitter sa femme et ses enfants pour fuir l’arbitraire et la prison a été retrouvé mort à Paris.

Jugurtha Louerguioui, dit Frawsen, militant du MAK, récemment condamné à 20 ans de prison par contumace, a été retrouvé sans vie dans le froid glacial de la Seine parisienne. Mes pensées les plus attristées vont à sa femme, ses enfants, sa famille et tous ses compagnons de lutte », a-t-elle écrit. A noter que la femme et les enfants de ce militant, connu pour son pacifisme, à l’instar d’ailleurs de tous les indépendantistes kabyles, sont toujours en Kabylie. Selon une source proche du MAK, une autopsie sera pratiquée, ce jeudi 08 décembre, sur la corps du défunt pour déterminer les circonstances exactes de la mort suspecte de Jugurtha.

Lyes B.

2 COMMENTS

  1. Qu’il repose en paix et totale soutiens à sa famille dans cette dure épreuve
    La lumière doit être fait sur cette mort.
    La France qui a couvert l’assassinat Ali André Mécili et probablement celle de Meziane Mehenni doit cesser de couvrir les crimes commis par la junte militaire d’Alger
    Nous attendons qu’une sérieuse enquête soit fait sur cette mort qui pose de nombreuse question d’autant que la seine est truffée de caméra de surveillance.
    La meilleur façon d’honorer sa mémoire c’est de poursuivre la lutte jusqu’à l’indépeance de la Kabylie seule issue à la tratégie du peuple kabyle!

  2. Toutes mes condoléances à la famille du défunt et que paix ait son âme. Il n’ y a aucun doute sur la responsabilité du régime criminel d’Alger, jamais il n’a aussi affiché son colonialisme que maintenant, il utilise les mêmes pratiques que la colonisation Française en pire car sournoise, souvenez vous la politique de la terre brûlée avec les incendies en Kabylie pour d’abord punir la Kabylie locomotive du soulèvement populaire mais aussi pour envoyez un message aux Kabyles  » si vous bougez on va vous brûler vivants, mais comme le précédente colonisation elle finira par être chassée. Tous les militants de la cause Kabyle doivent s’équiper de caméra connectée afin d’dentifier les éventuels agresseurs, la vigilance avec des moyens efficaces à la portée de chacun doit être de mise. De la justice Française sans des vidéos autrement dit sans la pousser au mur ne donnera rien, comme d’habitude elle va classer les dossiers . Gloire, Force et Courage à tous les militants Kabyles . VIVE LA KABYLIE LIBRE ET INDÉPENDANTE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here