Tizi Wezzu : Le miel à l’honneur à Fréha

0
491
Stand d'exposition à la foire aux miels de Fréha
Stand d'exposition à la foire aux miels de Fréha

FREHA (TAMURT) – Plusieurs apiculteurs du département de Tizi Wezzu, en Kabylie, étaient au rendez-vous à la Foire aux miels qu’abrite le centre-ville de Fréha, depuis hier. Les visiteurs qui effectuent une tournée dans les différents stands installés par les exposants découvriront les variétés du miel produit dans le département de Tizi Wezzu, en plus d’autres produits de ruches. La filière apicole en Kabylie est fortement touchée par les incendies criminels, qui y ont été perpétrés par le régime algérien, en été 2021.

Le centre-ville de Fréha abrite, depuis hier, une Foire aux miels, organisée, du 02 au 05 janvier, par la Chambre de l’agriculture, en collaboration avec l’association des apiculteurs de Tizi Wezzu. Pas moins de dix-neuf apiculteurs, issus des différentes communes de ce département kabyle, prennent part à cette manifestation agricole, qui réunit les professionnels de la filière apicole de la région.

De nombreuses variétés de miel sont exposées par les apiculteurs, ce qui renseigne sur le riche potentiel que dispose la Kabylie en matière de production apicole. « Nous avons jusqu’à neuf variétés de miel. Il y a le miel de moutarde blanche, l’euphorbe, le chardon, le pin, le jujubier, le miel ‘’toutes fleurs’’, etc. », a indiqué l’un des exposants à cette foire aux miels, tout en précisant qu’il a obtenu ses récoltes grâce à la transhumance des abeilles. Cette pratique consiste à déplacer les ruches d’un endroit à un autre pour diversifier la production du miel.

En plus du miel, certains exposants ont aussi ramené d’autres produits de ruche, comme le gelée royale, le pollen, l’essaim d’abeilles, la cire et la propolis. Cette foire aux miels est une occasion aux apiculteurs de sa rapprocher des consommateurs et de vendre leurs produits. A noter que la filière apicole en Kabylie, et particulièrement à Tizi Wezzu, a été grandement touchée lors des incendies criminels perpétrés par le régime algérien en terre kabyle durant l’été 2021. Quatre ans avant cet écocide, le département de Tizi Wezzu disposait de 112 080 ruches pleines, comptabilisées durant la saison 2016/2017, et détenues par un total de 4 479 apiculteurs. La récolte moyenne annuelle avoisine les 3 000 qx de miel et une production de 45 000 essaims.

Arezki Massi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here