Université de Vgayet : Les enseignants protestent contre les licenciements abusifs

1
595
Marche des enseignants à l'université de Vgayet
Marche des enseignants à l'université de Vgayet

VGAYET (TAMURT) – A l’appel du Syndicat des enseignants du supérieur solidaires (SESS) de l’université de Vgayet, une marche, suivie d’un rassemblement, a été organisée, ce mercredi 18 janvier, au campus Targa Ouzemour, pour protester contre les licenciements abusifs. Ce syndicat dénonce les pratiques de l’administration rectorale portant « atteinte à la dignité de l’enseignant ».

Exaspérés devant les licenciements jugés « abusifs » d’enseignants, le syndicat autonome SESS a organisé, aujourd’hui, une action de protestation à l’intérieur du campus Targa Ouzemour, relevant de l’université de Vgayet. Dernièrement, l’administration rectorale a licencié un professeur du département de physique, en l’occurrence Meziani Bachir. « Le conseil syndical SESS de l’université de Béjaia dénonce avec vigueur la décision de licenciement tant abusif que prévisible de notre collègue Meziani Bachir, enseignant de Physique, de grade professeur depuis 24 ans, et ce, pour avoir donné, lors d’une réunion d’un CP (comité pédagogique), son point de vue sur la gestion pédagogique et administrative. Point de vue que le recteur qualifie de faute de 4ème degré », regrette ce syndicat. Le prof Meziani Bachir a été convoqué à une commission paritaire « illégale et illégitime » avant même que sa version des faits et celles des témoins soit entendue, a-t-on déploré.

Par ailleurs, il est à signaler qu’il s’agit là d’un 7eme cas d’enseignant traduit devant une commission paritaire et du 4eme cas de licenciement en un laps de temps très court à l’université de Vgayet. A travers leur action de protestation, ces enseignants dénoncent une « situation de délabrement et de marasme » au sein de cet établissement universitaire.

Arezki Massi

1 COMMENT

  1. Réintégrer vite les hommes de science dans les universités, les lieux du savoir doivent etre au dessus de l’injonction politique. Alors que l’islamisme ronge les tetes des enfants le régime criminel s’attaque aux porteurs de lumière!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here