Agriculture : Vgayet tient sa première fête du Safran, l’épice la plus chère au monde

0
560
Affiche de l'évènement

VGAYET) – La maison de la culture Taos Amrouche de Vgayet accueille à partir de ce mercredi 25 janvier la première fête du Safran du département. L’évènement est organisé par l’association des cultivateurs du Safran de Vgayet, créée il y a à peine six mois.

La culture du Safran, connu sous le nom « lor rouge », fait son entrée dans le département de Vgayet, en Kabylie. Plusieurs agriculteurs, notamment dans la région d’Ath Maouche, ont pris le pari de se lancer dans la culture de cette épice, la plus convoitée et la plus chère au monde. Pour le moment, les cultivateurs investissent dans de petites parcelles de terrains agricoles. Des moyens colossaux doivent être mis à leur disposition pour une production abondante et de qualité.

Le prix du gramme du Safran peut atteindre jusqu’à 30 euros. Pour chaque gramme, il faut cueillir méticuleusement 200 fleurs à la main. Ainsi, pour obtenir un kilo de Safran, il faut cultiver plus de 200 000 fleurs. En outre, la cueillette des fleurs et leur entretien se font manuellement. La fête du Safran de Vgayet s’étalera sur deux jours (25 et 26 janvier). Une opportunité pour les cultivateurs locaux du Safran d’exposer et de vendre leur produit.

Pour le moment, ils ne peuvent pas l’exporter à l’étranger faute d’une certification. En plus d’être recherché pour ses qualités culinaires, le safran est aussi reconnu pour ses vertus thérapeutiques. Il est utilisé pour ses propriétés médicinales.

En effet, cette épice a la réputation d’apaiser de nombreuses affections et divers maux, comme les troubles de l’humeur, les désordres menstruels, les crampes, l’asthme, les douleurs dentaires et les maladies du foie.

Arezki Massi pour Tamurt

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here