Fin de la grève dans les lycées, les 4 000 enseignants de Tizi Ouzou ont eu gain de cause

1

TIZI OUZOU (Tamurt) – Au moment où le directeur de l’éducation de Tizi Ouzou commençait à envoyer des mises en demeure aux enseignants grévistes dans la perspective de les licencier, le même responsable a été obligé ce mercredi de montrer un tout autre visage, beaucoup plus soft, et à céder devant les grévistes.

Il a ainsi annoncé que les deux responsables de l’académie, incriminés dans l’affaire de l’agression de l’enseignante, allaient être « remerciés ». C’est donc une grande victoire que viennent de remporter les 4 000 enseignants de lycée qui étaient en grève illimitée depuis le 20 novembre 2017. Ces derniers, par l’intermédiaire de leur syndicat autonome, Cnapeste, ont décidé de faire une grève illimitée pour exiger que les deux responsables (un chef de service et un chef de bureau) soient sanctionnés car c’est la dignité de l’enseignant qui a été atteinte suite à l’agression ayant ciblé l’enseignante en question. Après avoir eu recours à toutes sortes de pressions dont la manipulation et l’intox ainsi que la ponction du salaire du mois de décembre, l’administration a fini par baisser les bras en cédant aux exigences du syndicat Cnapeste et de leurs adhérents. Désormais, les deux responsables accusés dans cette affaire n’exerceront plus dans l’enceinte de l’académie de Tizi Ouzou au grand soulagement des enseignants grévistes mais aussi de la victime qui a ainsi eu réparation suite à l’injustice qu’elle a subie à l’intérieur même des locaux de la direction de l’éducation. Suite donc à la victoire du syndicat Cnapeste dans ce bras-de-fer ayant duré deux mois, la grève dans les lycées prendra fin à partir de ce jeudi 11 janvier et les cours reprendront normalement. Des séances de rattrapage intensives seront organisées afin de rattraper le retard induit par la grève illimitée, ont rassuré les enseignants et leurs représentants syndicaux.

Tahar Khellaf 

1 COMMENT

  1. Juste pour cette gestion catastrophique de la crise le directeur de l education doit être relever de ses fonctions dans un pays qui se respecte

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

1 × un =