110e jour de grève de la faim d’Ahmed Baba Nedjar

0

ALGÉRIE (Tamurt) – La presse Algérienne n’a soufflé aucun mot sur la grève de faim du plus vieux détenu politique en Algérie, Ahmed Baba Nedjar. Condamné à perpétuité pour un crime qu’il n’a jamais commis, Baba Nejdar, jeune Mozabite et militant du FFS, est à son 110e  jour de grève de la faim.

Le détenu, qu’on dit déterminé à mener son action jusqu’à sa libération, est hospitalisé à l’hôpital de  Medea. Sa vie est en danger. Presque il ne parle pas et perd souvent conscience, selon des activistes Mozabites. Le seul tort de Baba Nedjar était son refus d’accuser Kamel Eddine Fekhar dans une affaire de meurtre. Les services de sécurité l’ont accusé alors lui et a été jeté en prison et condamné à finir ses jours derrière les barreaux pour un crime avec lequel il n’a aucun lien. Le dossier de son accusation est vide et aucune preuve n’a été présentée pour l’accuser.

Le FFS, le parti d’Ahmed Baba Nedjar qui l’avait soutenu jusqu’à 2009, l’a lâché subitement pour des raisons inconnues. A ce jour, et après 12 ans de détention arbitraire et 110 jours de grève de la faim, presque personne ne parle d’Ahmed Baba Nedjar, hormis les indépendantistes Mozabites et kabyles.

Ravah Amokrane