14ème journée du championnat de ligue I professionnelle – JS KABYLIE- JSM Bougie

1

KABYLIE (Tamurt) – Voila un match que les observateurs de la balle ronde surtout ceux de Kabylie attendent. Et bien ce match tant attendu entre les deux galeries des deux équipes, la JSK et la JSMB se jouera ce samedi au stade du 1er novembre de Tizi-Ouzou. Ça sera la fête avant tout, comme ça a été le cas lors des précédentes confrontations entre les deux équipes, que ça soit à Bougie ou Tizi.

Deux clubs qui représentent la Kabylie, sans oublier le MOB en ligue II professionnelle, l’US Olympique Amizour, la JS Azazga et la JS Akbou en régionale I de la ligue régionale d’Alger. Un match ou les trois points seraient importants pour chaque équipe, qui aura à se rapprocher davantage du leader actuel. La JSK possède 20 points dans son compteur, alors que la JSMB en a 21. Il faut s’attendre à ce que les tribunes du stade du 1er novembre de Tizi-Ouzou soient archicombles et que le fair-play soit au rendez-vous. La fête doit être au rendez-vous entre deux équipes qui sont habituées à représenter dignement la Kabylie.

Ighil Meziane, entraîneur de la JSK : « Le public nous sera d’un grand apport »

« J’avoue que c’est un match très difficile. On aura affaire à une bonne équipe de la JSMB, qui a montré qu’elle reste l’une des meilleures au niveau national et dont il faut se méfier. Certes, on jouera chez nous, mais il ne faut pas crier victoire, car la JSMB est coriace. Ses joueurs sont chevronnés. Nous allons faire tout pour que les trois points restent à Tizi-Ouzou et par la même occasion dépasser notre invité au classement »

Bouali Fouad, entraîneur de la JSMB : « Ca sera difficile, mais pas impossible »

« Le moral des joueurs est au beau fixe et partant de là, la victoire acquise à domicile face au leader nous a fait du bien à nous tous. Ce samedi, on ira à Tizi-Ouzou en conquérants. Bien sur, la tâche ne sera point de tout repos. Une équipe comme la JSK qui n’est plus à présenter est toujours difficile à manier. On fera de notre mieux pour ne pas revenir à Bougie les mains vides. Certes on jouera amoindris par l’absence de deux éléments clés à savoir Boucherit et Bachiri, mais il y aura des joueurs capables de les remplacer. Que le fair-play soit total et que le meilleur gagne ».

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici