Nadir Chelbabi, militant du MAK arrêté par la police, puis relâché

0
Nadir Chelbabi
Nadir Chelbabi

Vers 23 h 15, alors qu’il venait de placarder quelques affiches du MAK appelant à la marche de Yennayer prévue pour le 12 janvier dans les deux capitales Kabyles Bgayet et Tizi-Wezzu, un fourgon de police s’arrête et l’embarque manu militari vers le commissariat de la ville. Une fois dedans, les policiers lui confisquent son téléphone portable et tentent vainement de l’intimider en lui posant des questions sur son appartenance au MAK ainsi que sur le fait de trouver en sa Possession des affichettes appelant à la marche sus-citée.

Après deux heures de détention, la police lui a rendu son portable pour me passer un appel avec lequel il m’informe de son arrestation. Une alerte a été déclenchée entre les militants du MAK qui ont décidé de tenir un sit-in devant la police de Sidi-Aïch en cas où le militant interpelé ne sera pas libéré.

Nadir a été libéré après 3 heures de détention illégale et arbitraire par les flics de Zerhouni, soit à2 h 200 du matin. Nous y reviendrons.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici