Algérie, les années du maquis rentabilisées pour les repentis

4
Le Senat algérien
Le Senat algérien

ALGÉRIE (Tamurt) – C’est lors d’une séance de questions-réponses que le ministre algérien du Travail, Tayeb Louh, militant du FLN, a tenu à rendre publique une décision des plus étranges. Ainsi, le ministre a estimé que son département, en réponse à un député du mouvement El Islah, un parti islamiste, a pris la décision de rentabiliser les années passées au maquis pour les repentis qui ont été licenciés de leur poste d’emploi. Cette décision s’appuie, selon ce ministre, sur le texte de loi portant charte pour la paix et la réconciliation nationale. Ces années seront, donc, prise en compte dans les retraites, les cotisations aux assurances, et que c’est le trésor public qui assumera les charges pécuniaires.

Le texte pour la paix et la réconciliation nationale a déjà pris d’autres décisions concernant les repentis islamistes. Des milliards de centimes ont été déjà remboursés à ces activistes islamistes qui ont choisi de repentir au grand dam des familles de victimes de terrorisme islamiste.

Selon d’autres informations, tous les repentis ont bénéficié, outre d’une pension, d’une réinsertion directe, avec payement des années « de chômage », à comprendre les années passées au maquis.

Amnay Ait

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici