Affaire de la mosquée des Aghribs : Affrontement entre citoyens

4
Mosquée d'Aghribs
Mosquée d'Aghribs

KABYLIE (Tamurt) – L’affaire dite de la mosquée du village Aghribs n’a pas fini de dévoiler tous ses secrets. Ainsi, devant l’entêtement de l’association religieuse du village, proche du parti du MSP[[Mouvement de la société pour la paix, parti islamiste algérien, appelé autrefois Hamas]], des affrontements ont éclaté entre les citoyens de ce village. Ainsi, on dénombre des dizaines de blessés parmi les belligérants.

Les affrontements ont eu lieu vendredi lorsque les adhérents de l’association religieuse se sont rendus au chantier qui devrait accueillir leur projet pour reprendre les travaux, et ce, malgré l’opposition des citoyens, représentants de l’association du comité de village. Ces derniers ont, en effet, empêché leurs concitoyens de l’association religieuse de construire une mosquée sur cet ancien cimetière, en leur proposant la rénovation de l’ancienne.

Comme il est difficile d’opposer la sagesse à l’intégrisme, les adhérents de l’association religieuse ont repris les travaux malgré le climat délétère régnant au sein du village.

Cette obstination a fait que les autres citoyens se sont opposés d’une manière musclée à la provocation et au mépris.

Amnay Ait Ifilkou

4 COMMENTAIRES

  1. T3ablem iwedrar nenif ayaraw n 3uqba Inbu nafaa. Attan ihi tefra ghef w awal nwen. Mazal, matughalemd nughaled. Emmis n taghatt at yetch wuchen. Votre manipulation et vos mensonges ne passeront pas. Je ne suis pas du RCD, je hais le RCD plus que vous, je suis un ennemi politique de ce parti….mais je n’ai pas le droit de dénier à SAID SADI d’assister à l’assemblée générale de son village. Je suis un citoyen d’aghribs et je sais ce qui s’est passé; ces intégristes voulaient construire cette mosquée sedraa, contre l’avis de toute la population qu’ils ont envoyée balader en boycottant l’assemblée du village. Alors taisez vous espéces de chiens, allez y faire vos foutouhates ailleurs pas dans la kabylie rebelle. Cette mosquée telle que voulue par ces abou-jenesaiquoi n’aura jamais lieu. Moi je suis prêt à mourir pour ça.

  2. On compte à nouveau et une fois de plus, un atterrissage chaotique de la politique locale du RCD. Toujours dans le cadre de l’affaire de la fameuse mosquée d’Aghribs, les deux frères SAADI ont préparé un coup démoniaque qui a fini à l’eau. Il s’agit d’une équation à 10 degrés avec plusieurs variables. Même le matheux (H. SAADI) n’a pas eu l’intelligence suffisante pour la résoudre, c’est vraiment une affaire complexe.
    Désespérément, les deux frères en question semblent ne pas être contents de leur défaite. Faut-il rappeler davantage qu’en date du 07/12/2009, la justice et après plusieurs mois d’attente, s’est prononcée en faveur de ces villageois ( y compris les membres de l’association religieuse) qui réclamaient leur permis de construire. Ce permis qui leur a été ôté par le maire du RCD après l’avoir signé lui-même (bizarre !!!).
    La position de ces braves hommes est nette et précise. Autrement dit, il en est pas question de continuer à faire leurs prières dans une mosquée (tous mes respects à « sidi jafar ») bâtie dans un cimetière et encore pire sur les tombes de leur ancêtres.
    Il semble que la défaite n’est pas aussi facile à digérer puisque depuis que l’on a reçu le verdict de la justice, les deux frères SAADI activent farouchement dans ce dossier. Le temps passe et l’affaire prend de l’ampleur, désormais on parle d’une association terroristes, salafistes ou je ne sais pas quoi encore. Bref, tous les moyens sont bon pour arrêter la construction de cette nouvelles mosquée tant réclamait par ces pauvres villageois qui ne comprennent rien au presque rien en politique.

    Revenant au « coup d’Etat » dévoilé :

    Par connaissance des faits, ces saccageurs de mosquée (RCDistes) savent très bien qu’ils n’auront jamais gain de cause dans cette affaire sur le plan juridique, d’où la nécessité d’agir vite et AUTREMENT ???? Mais comment ? Il faut être diable pour le deviner…

    Depuis le 07/12/2009 et pendant un mois, ils ont réussi quand même à mobiliser toutes leurs forces politiques en faisant appel à leurs militants dans une vingtaine de villages kabyle (surtout les plus loin d’Aghribs car les plus proches connaissent bien la vérité). L’objectif s’était de les faire passer pour des comités de villages, puis les inviter à Aghribs pour les soutenir dans leur action (idée incube en elle-même).
    Le jour « J » s’était le vendredi 05/02/2010, toute la masse politique du RCD était présente au Village dont SAID SAADI lui-même, HEND SAADI, le sénateur d’Alger (RCDiste), le nouveau P/APW de Tizi ouzou (RCDiste), le député de Tizi ouzou (RCDiste), le maire de la commune (RCDiste) en plus bien sûr de ces soi-disant comités de villages (A noter que certaines personnes de ces comités sont venues avec la bonne foi et qu’ils ne comprenaient pas forcement ce qui se passait).
    La présence de ces têtes du RCD a bien dévoilé le « coup d’Etat ». Résultat des courses, l’association religieuse boycott l’AG et certains comités de villages ont quitté également l’AG après avoir compris les choses.
    Ils ont quand même organisé seul un « scrutin » puis rédigé un joli article agrémenté de mensonges, cet article est apparu dans le quotidien « Liberté » du 13/02/2010. Vous êtes donc invité à ne pas en tenir compte de tout ce qu’il raconte.

    Rappel : 1/ les saccageurs de la mosquée d’Aghribs sont recherchés individuellement et activement pas la gendarmerie. 2/ l’affaire est entre les mains de la cour suprême d’Alger. (Signé K.A).

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici