Lyazid Abid « Il y a menace sur les libertés en Kabylie »

29
libertés kabylie, bgayet

KABYLIE (Tamurt) – Le péril que constitue le fanatisme religieux, savamment entretenu et nourri par Alger, cible particulièrement la Kabylie séculière en ces moments. Les excès de cette dangereuse pandémie religieuse atteignent leur paroxysme chaque mois de ramadhan (jeûne musulman).

La Kabylie, dernier bastion des libertés en Algérie, se retrouve ainsi insidieusement livrée à la nébuleuse islamiste, activement soutenue par les institutions officielles de l’État algérien. Chaque année, au mois de ramadhan, le nombre de non-jeûneurs déférés devant la justice, est édifiant. Cette atteinte manifeste à la liberté de conscience est la preuve absolue de l’implication du pouvoir d’Alger dans cette dérive islamiste.

L’activité économique et la libre entreprise sont ainsi sapées dans leurs bases fondamentales, comme le montre le désarroi des restaurateurs kabyles lorsque les autorités algériennes les empêchent de travailler pendant le mois de ramadhan.

Comment justifier l’intrusion de la police algérienne dans l’enceinte privée d’un chantier de construction pour procéder à l’arrestation de deux ouvriers accusés de non-respect du jeûne? En quoi ces deux ouvriers, étanchant leur soif, peuvent-ils menacer l’ordre public ou la stabilité de tout un État ? Sont-ils aussi dangereux que ces terroristes islamistes, venus on ne sait d’où, et qui écument en toute quiétude les maquis de Kabylie pour donner prétexte aux militaires qui, faisant mine de lutter contre le terrorisme islamique, pratiquent la politique criminelle de la terre brûlée en mettant le feu volontairement à ce qui reste de nos oliviers, de nos vergers et nos forêts?

Une initiative pertinente émanant de la société civile, visant à affirmer la spécificité laïque du peuple kabyle, est en préparation à Tizi-Ouzou. Elle contribuera, comme ce fut le cas au Maroc en 2009. Un groupe de jeunes Marocains qui, durant le mois de ramadhan 2009, voulurent enfreindre le jeûne en organisant un pique-nique dans un jardin public, à réveiller les consciences, à déciller les yeux des incrédules et à faire reculer l’obscurantisme véhiculé par l’islamisme conquérant que le pouvoir algérien tente d’incruster en Kabylie pour la détruire de l’intérieur.

Ce qui était, en effet, il n’y a pas si longtemps, une pratique anodine en Kabylie, la conception foncièrement laïque et démocratique de la vie en société, est aujourd’hui brutalement remise en cause. Elle est devenue une raison supplémentaire pour le pouvoir algérien de stigmatiser la société kabyle en la déclarant « non conforme » à la norme arabo-islamiste qu’il tente d’imposer par divers moyens depuis l’indépendance.

Pourtant, depuis des temps immémoriaux, l’assemblée du village kabyle a consacré et pratiqué la séparation du profane et du religieux. Cet esprit laïc adopté sans aucune guerre de religion ni même la moindre violence par le génie kabyle éminemment rationnel, fut et demeure à ce jour le ciment de la cohésion et de la paix sociales en Kabylie.

Historiquement, les confédérations villageoises kabyles, d’essence foncièrement républicaine et laïque, étaient si bien assises sur un fondement social autonome des plus solides qu’elles étaient amplement satisfaites de leur mode de fonctionnement selon une organisation sociopolitique propre, consolidée par la pratique et l’usage au fil des siècles. Ni la famille, ni le village ne voulurent prêter l’oreille à toutes sortes d’innovations exotiques que les puissances dominantes du moment ne cessaient de leur proposer d’adopter, car celles-ci furent perçues comme périlleuses, susceptibles d’ébranler et de porter atteinte à cet équilibre séculier, devenu naturel pour la société kabyle. Ainsi, les décisions souveraines des assemblées
villageoises ont permis au peuple kabyle de faire régner pacifiquement ordre et sécurité sans jamais avoir besoin d’ériger la moindre prison, et ce, dans le respect le plus total de toutes les croyances.

En Kabylie, la tolérance fait partie intégrante de notre culture et la sagesse conjuguée à l’éloquence de nos représentants faisait jurer nos tribuns par « Jmiε liman » (au nom de toutes les croyances), aucune
n’étant au-dessus des autres!

À Aghriv, Alger revient à la charge avec une nouvelle fourberie, et tente de briser la résistance de la structure de l’assemblée de ce paisible village en manipulant une poignée d’individus endoctrinés par l’islamisme salafiste le plus rétrograde.

Ces illuminés, perfidement regroupés en « association », ne cessent de faire dans la provocation, la déstabilisation et l’arrogance en défiant outrageusement la volonté souveraine de l’assemblée du village
qui avait pourtant catégoriquement refusé la construction d’une nouvelle mosquée pour quelque motif que ce soit. Ces pourfendeurs zélés se conduisent en véritables pyromanes, en collusion manifeste
avec les autorités qui veulent imposer l’assimilation de la Kabylie par la contrainte. Ils tentent une pénétration de force de la société villageoise kabyle et n’hésitent pas à appeler à la rescousse le ministre algérien des affaires religieuses pour contraindre l’assemblée du village à abdiquer. En vain!

À ces sournoises pratiques religieuses porteuses de graves dangers pour la paix civile, s’ajoute la honteuse et flagrante volonté du pouvoir algérien d’isoler la Kabylie sur le plan international.

L’expulsion manu militari, vers fin juillet dernier, de deux universitaires français, Malika Colin de l’université de Strasbourg, et de Vincent Lerous de l’université d’Oslo, venus passer une dizaine de jours en Kabylie, s’inscrit dans cette même démarche. Arrêtés dans une Pizzeria, les deux universitaires sont soumis à un long interrogatoire au commissariat de Tizi-Ouzou. Le fallacieux prétexte de « Liens supposés avec des organisations politiques locales» invoqué pour motiver cette mesure d’expulsion illégale nous rappelle les années de plomb du tristement célèbre Houari Boumediene. Sous escorte policière, comme de dangereux malfrats, les deux scientifiques sont reconduits sans ménagement, à la frontière par les autorités algériennes, alors que des criminels notoires, aux mains tachées du sang des milliers de victimes innocentes, affublés de titres de « repentis » perfides sans avoir jamais renoncé publiquement à leur criminelle entreprise, sillonnent en toute quiétude les boulevards de nos villes. Comment ne pas s’indigner quand le pouvoir algérien
organise à Boumerdès l’université d’été des cadres de la RASD (République arabe sahraouie) et refuse au CMA (Congrès mondial amazigh) le droit de se réunir à Tizi-Ouzou ?

En Algérie, le pouvoir en place depuis 1962 ne respecte ni la loi, ni les femmes, ni les hommes et encore moins les conventions internationales qu’il a ratifiées. Il n’a d’yeux que pour ce qui le maintient au pouvoir. Les revendications de démocratie et de liberté à l’origine de la rébellion de Hocine Ait Ahmed en 1963, du Printemps berbère en 1980, des violentes émeutes d’octobre 1988, du Printemps noir de 2001 et de ses 128 martyres furent toutes balayées d’un revers de main. La dernière révision constitutionnelle est une réponse
implacable à tous ceux qui espéraient encore obtenir un brin de liberté de cette caste au pouvoir. De plus en plus, le pouvoir algérien se focalise sur ses intérêts, se militarise, manipule la religion, renforce sa police politique et invoque, pour raviver le nationalisme algérien moribond un tant soit peu, le Satan Israël et
surtout la menace du voisin, le Maroc. Comme au bon vieux temps, pour se légitimer, le pouvoir arrose, à hauteur des pics du prix du baril du pétrole, sa clientèle qu’il invite après à venir applaudir énergiquement ses options aussi obsolètes et criminelles soient-elles. Les grands principes susceptibles de redorer le blason de l’Algérie sur la scène internationale sont souvent mis en avant. On vient d’apprendre que le président du comité algérien de solidarité avec le peuple sahraoui vient de lancer une invitation à des centaines de
personnalités et représentants d’organismes mondiaux, gouvernementaux ou non, connus pour la défense des droits des peuples à l’autodéfense à travers le monde, pour prendre part à un colloque international qui
se tiendra à Alger entre le 25 et le 26 septembre prochain. Tenez vous bien ce colloque international a pour thème « Le droit des peuples à la résistance ». D’ores et déjà, nous sommes curieux de connaitre le sort
réservé à la demande de participation du Gouvernement Provisoire Kabyle (GPK), gouvernement provisoire kabyle. Un dicton dit : « Accule le menteur jusqu’au seuil de sa porte ».

C’est à ces pratiques moyenâgeuses qu’est dédiée toute la puissance de l’État algérien en décrépitude avancée. Et c’est précisément au rôle criminel de l’État algérien que les Kabyles désireux de s’en sortir
doivent remédier. En cherchant les causes de cette descente aux enfers, une date fatidique surgit alors de notre mémoire collective : La défaite de 1871 face à la France coloniale a fatalement lié le sort de la Kabylie en l’annexant à l’Algérie française. Une Algérie créée de toutes pièces par la France coloniale. Sans cet écart forcé du cours de notre histoire, les non-jeûneurs comme les jeûneurs, les locaux comme les touristes ne seraient jamais inquiétés en terre kabyle.

Les valeurs de la liberté de culte, la tolérance, l’hospitalité et l’humanisme qu’adoptent nos villages depuis des temps immémoriaux sont en accord avec la philosophie d’Ibn Rochd (Averroès) (1126-1198), père
fondateur de la pensée laïque, qui avait dit : « il existe une intelligence universelle à laquelle tous les hommes participent et qui est immortelle ». Si cet enseignement avait prévalu; nos routes seraient fluides et sécurisées, nos forêts ne seraient pas le refuge de bandes armées islamistes ni des militaires pyromanes, nos intellectuels ne seraient pas exilés ou assassinés, le rêve de notre regretté Matoub Lounès serait ainsi exaucé, nos enfants seraient au diapason du monde civilisé, la Kabylie n’aurait jamais connu ni son isolement, ni les agressions actuelles du fanatisme islamiste, que nous comptons contenir très rapidement par l’action du gouvernement kabyle.

Lyazid Abid

Ministre de la Communication, de la Justice et des Droits humains
Gouvernement provisoire kabyle

29 COMMENTAIRES

  1. {{Le trésor caché de la Kabylie}}

    Un milliard de m3 d’eau par année. Des potentialités hydriques à en revendre dorment à Tizi Ouzou. La wilaya recèle des capacités à même d’alimenter aussi bien les populations locales que toutes les autres wilayas du pays. Plusieurs wilayas du pays sont connectées à ces sources d’or bleu et plusieurs autres peuvent encore s’y approvisionner. Les populations locales à travers les 67 communes pourraient être alimentées quotidiennement et à satiété. Selon un document émanant de l’APW dont L’Expression détient une copie, les quantités mobilisées ne sont estimées qu’à un volume de 191.930.000 m3/année. Une quantité non négligeable qui, sous d’autres cieux, aurait permis d’alimenter plusieurs dizaines de fois la wilaya de Tizi Ouzou. L’équivalent de 65 hm3 du volume global estimé à 181 hm3 des ressources du barrage de Taksebt sont réservées pour les communes de la wilaya. Pourtant, des villages crient encore leur détresse quant au manque d’eau potable. Il va sans dire que le problème ne réside guère dans les moyens mis par l’Etat afin d’assurer aux populations ce service vital qui, dans d’autres pays, relève du luxe. Des enveloppes financières faramineuses ont été mobilisées dans cet objectif. Pourtant, dans certains villages éloignés, les citoyens recourent encore à l’âne pour s’alimenter depuis les sources traditionnelles, elles aussi abandonnées. La mobilisation des pouvoirs publics ne s’estompe pas pour autant. Plusieurs projets de barrages sont encore en phase d’étude et de finalisation. A Azeffoun, l’étude du barrage de Sidi Khelifa est terminée. Il ne reste que la réalisation dont les travaux débuteront en 2012. Il sera d’une capacité de 21,40 hm3 selon les prévisions de l’Agence nationale des barrages, et transferts en charge du dossier. Dans la commune de Mekla, l’eau de l’oued Boubhir sera retenue dans le barrage de Bounachi. En étude de faisabilité, l’ouvrage sera doté d’une capacité d’alimentation de 30,50 hm3. Pas moins de 43,60 hm3 sont également prévus pour le futur projet de barrage de Zaouïa. Le projet est localisé dans la commune de Makouda. Rappelons que cette région, qui ouvre sur le littoral, souffre le martyre en matière d’alimentation en eau potable. A l’exception de quelques villages bien lotis à Attouche, tout le reste des populations de cette commune, Boudjima entre autres, souffrent du manque de ce liquide vital. Par ailleurs et parallèlement à ce foisonnement de projets structurants en matière d’eau, les services concernés trouvent d’énormes difficultés à concrétiser sur le terrain l’application de leurs promesses. Certains chantiers attendent depuis des décennies. Les obstacles ne résident pas dans l’attribution des enveloppes financières nécessaires mais, bien ailleurs. Pour illustrer ce fait, le barrage de Souk N’tleta est l’exemple type. Prévu en 1984, ce dernier demeure encore au stade embryonnaire. Jusqu’à hier, les citoyens concernés par les opérations d’expropriation sont encore en conflit avec la direction de l’hydraulique et l’Anbt. Bientôt trente ans d’attente et les familles n’ont pas encore trouvé écho auprès des parties en question. Alors que les responsables concernés par le projet, estiment que les opérations d’expropriation sont conformes aux lois en vigueur, les citoyens, eux, considèrent qu’ils sont lésés dans leurs droits aux indemnités. Ces aléas, qui bloquent la réalisation de plusieurs projets, s’avèrent avec le temps, nuisibles pour le développement local voire national. Un litige de ce genre n’arrive pas ordinairement dans d’autres pays à retarder la réalisation d’un tel projet pendant une trentaine d’années. Parallèlement à ces aléas, dont la responsabilité est indéniablement partagée entre les représentants des pouvoirs publics et les populations, d’autres facteurs participent, de leur côté, à la mise en veille de toutes les initiatives de redynamisation de la machine économique locale. Dans plusieurs localités, le réseau d’alimentation en eau potable n’a pas été réalisé à cause des oppositions de citoyens. A ce titre, l’exemple le plus édifiant est donné par la région littorale de Tigzirt qui reste encore sans eau. Son alimentation en eau et en gaz de ville se trouve encore compromise par des oppositions de citoyens dans la commune de Makouda. Dans d’autres communes ce sont les élus locaux, manquant de volonté, qui ne sont guère mobilisés pour se défaire de ce problème épineux. Procédant à des bricolages incessants sur les vieux réseaux, les pertes en eau qui s’en va dans la nature, sont incalculables. C’est pourquoi donc, certaines voix n’hésitent plus à lancer un appel non seulement aux responsables locaux, mais à toutes les populations afin qu’ils prennent conscience du défi qui les attend. Le siècle qui vient sera celui des guerres de l’eau. L’Algérie qui est en train de réaliser des barrages à travers tout le territoire national aspire à une autosuffisance en la matière. Cela lui garantira son indépendance en la matière. Mais pour relever ce défi, la responsabilité des pouvoirs publics comme des citoyens est engagée. L’eau, c’est la vie et le défi est celui d’un combat pour la vie ou la mort.

    Kamel BOUDJADI (journaliste travaillant pour un quotidien arabo-colonial du clan nazislamo-pillard d’Oujda qui fait la guerre a la Kabylie et a l’Algerie amazighes depuis 1962)

    • Appelle a une grande marche pacifique qui aura lieu le 20 avril 2011 a Alger centre; la capital d’Algérie, au nom de peuple AMAZIGH.

      Mes chers frères et sœurs
      Nous sommes un peuple avec notre culture notre langue, nous ne sommes pas des arabes,
      Regardez dans le monde, tous les peuples ont le droit de vivre dans leurs propre pays, de parler leurs propres langues.
      Mes chers frères et sœurs posez a vous-même cette question, vous sentez vous vraiment dans votre pays? À mon avis non, car ont n’a pas le droit d’êtres nous même, les lois algériennes nous obligent d’être arabe, musulman…etc.
      C’est de l’injustice.
      Pourquoi le peuple préfère de quitté le pays « HARAGA »
      Alors mes chers frères et sœurs. Amazigho-Phone.
      Ayons le courage et la confiance en nous même d’être un peuple capable de crée son propre pays indépendant laïque.
      On à juste besoin d’être un peuple unis, qui combattra pour ça liberté.
      Je vous invite à participer dans notre grande marche pacifique qui aura lieu le 20 avril 2011 a Alger centre; la capital d’Algérie, au nom de peuple AMAZIGH.
      Et pour les amazighs qui n’habite pas l’Algérie je vous invite a organisée des marches dans votre pays de résidence en parallèle de notre marche.
      Que la voix amazigh souciera le monde le 20 Avril 2011 a l’échèle mondiale.
      Créant une journée qui sera marqué par l’histoire où tous les amazighs réclameront leurs liberté, le 20 avril 2011,

  2. {{Une Zaouia est une entreprise individuel de torréfaction des ames}}

    « Il est aussi possible que le mot Zaouia soit un mot qui vient du mot kabyle izza ou uzu (torréfaction), mais apres son arabisation ca a donne zaouia. Et a vrai dire que fait l’islam d’autre qu’a part s’occuper de la torréfaction des humains ?

    Comme une graine torréfiée, tout etre humain qui se fait avoir par une zaouia perd son ame a tout jamais !

    Conclusion : l’Islam est une entreprise multinationale de torréfication des etres humains. Le musulman est un etre humain torrefié, donc sans ame comme un zombie !

    P.S. Faites gaffe, eloignez-vous de toutes les zones de torrefaction mahometanes! Refusez votre torrefaction programmee, gardez l’ame de votre graine! » Par La plus belle femme du monde

  3. Voila ce qu’ecrit [le traitre khoubziste esclave KDS sans dignite Khaled Zahem de la depeche de kabylie (quotidien colonial arabo-islamiste)->http://www.depechedekabylie.com/evenement/86741-les-partis-politiques-prolongent-leur-silence-tizi-ouzou-vacances-hibernation.html] sur le MAK et Dda Ferhat Mehenni:  » …. alors que le MAK de Ferhat Mehenni, un mouvement non agrée est circonscrit à certaines apparitions publiques que lors d’événements commémoratifs comme le 20 avril, qu’il marque par la tenue de marche, et juste après il replonge comme un sous marin tout le reste de l’année, faute de structure à même d’assurer une régularité de l’activité dés lors que le leader du mouvement est établi à l’étranger. . . .  »

    Ne sait-il pas que le MAK et le GPK travaillent a longeur d’annee? Si, il le sait. Pourquoi alors cette haine envers le President du gouvernement kabyle? Car les idiots esclaves KDS ont choisi de servir le gouvernement colonial arabo-islamiste d’Alger qui tue leur enfants et erradique leur existence par la terreur et la tyrannie.

    • Ces omelettes, savent pertinemment ce qui se produit, et ont choisi de sacrifier leurs enfants, plutot que de se sacrifier pour eux, en laissant justement cette bombe a retardement, ou plutot cette chambre gaz arabiste, qui les etouffent petit a petit. Cela avec de tels commentaires, et en envoyant leur enfants a l’ecole arabiste tous les jours… C’est comme des tissus cancereux, dont il faut se separer pour sauver le reste du corps.

      Pour se faire, Internet se doit d’etre present partout, en Kabylie avec au moins 2 productions regulieres:

      1. Une source de nouvelles, pour se passer de la debauche, justement, et

      2. L’enseignement de la langue Kabyle a distance.

  4. Franchement… Vous n’apprenez rien a personne. On a tourne’ en rond des siecles durant, et voila qu’enfin, on arrive a conclure l’evident – Il nous faut un ETAT, et nous constituant un gouvernement! Il y a mille faconde de le faire, mais on va droit au but… Comme une charue avant les boeufs, pour la tirer -Mais helas, nous voici sans idee concrete de meme comment elle fonctionnerait cette charue – Car avancer qu’un gouvernement est le boeuf dans l’analogie serait faux. Le boeuf c’est le Peuple Kabyle, et celui-ci helas est deja attele’ a une une carette qui l e tire dans tout les sens, sauf celui ou il veut et peut bouger.

    En termes rells, ils faut une structure de representation des Kabyles – c.a.d. les AARCHS, village apres village. Il faut commencer, Mr. le Ministre de la Justice, a etaler quelques principes fondamentaux tire’s directement des valeurs ancre’s et pratique’es par les Kabyles. De ces principes degager une serie de valeurs et d’ideaux, a debattre, non pour la conviction, mais pour le principe, car cela les ramenent a la surface, et les tire du subconscient vers le conscient, pour epicer le quotidien des Kabyles. Enteriner ces quelques principes par les representants des AARCHs, c.a.d. le MAK.

    Voila du pain sur la planche pour l’Anavad, explorer ces principes et en tirer des lois fondamentales, a proposer aux reprsentants des AARCHs, pour en etablir des LOIS, c.a.d. la formulation deja de la Constitution Kabyle. Idem pour chacune de ces lois, jusqu’a un niveau de gestion de la vie quotidienne.

    La, il faudrait designer des Juges – Des Juges qui recevront des complaintes, et qui presideront des proces. Donc, du travail pour les AARCHs aussi, celui d’etablir des commissions Legales, qui interviewront ces Juges et qui les accepteront ou rejeteront – Des commissions aussi, qui recevront des complaintes contre les Juges-memes, et les Jugements.

    Je remarque que le Ministre de la langue est au travail, et c’est rassurant, meme si le Peuple Kabyle, ainsi que l’ANAVAD peut fonctionner avec une langue d’empreint deja.

    Serait-il possible de savoir qu’est ce qui se fait dans ce sens?

    Tanmirt

    • {{une zaouia laique, avec les temps qui courent, est synonyme de bombe a retardement}}

      Selon ce que j’observe, il y a des forces invisibles et visibles, satanniques bien sur, qui veulent faire admettre a notre peuple kabyle qu’il n’y a plus d’autres choix que celui de faire de notre patrie une zaouia laique; mais j’avertis le GPK, le MAK et tout le peuple kabyle: Sachez qu’une zaouia laique avec les temps qui courent est synonyme de bombe a retardement. Quand les temps changent, la politique doit aussi changer; il ne sert a rien a present ou a l’avenir de chanter l’islam laique de nos aiauex laiques kabyles. Aujourd’hui en tolerant l’islam qui se salafise invisiblement et sans notre volonte, mais avec la volonte genocidaire du regime colonial arabo-islamiste d’Alger, nous participons a la perte et a la disparaition definitive de notre peuple et de notre patrie kabyles.

      Comme nous n’avons ni les moyens ni la force de nos colons ennemis du regime akhnato-mahometan d’Alger, qu’elles soient economiques ou politiques, nous devons nous dresser comme un seul Homme derriere notre GPK pour sauver la Kabylie, sinon adieu le Kabyle, adieu la Kabylie et adieu la vie!

      Les colons akhnato-mahometans ont tous les moyens ( grace a l’argent amazigh qu’ils volent et aux richesses amazighes qu’ils pillent) de nous erradiquer et de nous rayer de la carte de notre propre terre si nous ne nous solidarisons pas.

      Nos aieux ont pu sauver leur posterite (nous-memes), a nous de sauver la notre comme il se doit–qu’elle ne soit jamais amenee a lutter pour sa survie comme nous le faisons en ce moment a cause des pieges coloniaux dont lesquels nos aieux se sont engouffres et qu’ils n’ont pas su ou pu dejouer!

      • Tanmirt a la Sentinelle –

        100% avec toi, avec l’ANAVAD, que je sois d’accord ou pas sur un point quelconque – Ils peuvent etre mes adversaires mais JAMAIS mes ennemis – Nous partageons deja plus d’un(ennemi) entre celui des arabo-khoros, pas les Arabes, dont je connais beaucoup, et qui me reconnaissent comme Kabyle et rien d’autre, et qui sont outre’s par la mafia d’Alger, dont ils reconnaissent, en effet, l’adjectif IMPOSTURE – Mais pour eux, plus dans le sens FAUX-ARABE.

        Enfin ma Question ne remet point en question ni Mas Lyazid, ni l’ANAVAD.

        Salutations fraternelles (Kabyles)

        When the go gets taugh, the taugh gets going

  5. « je peux vous confirmer que dans ce pays tout est bon pour détourner ce peuple de la vérité. depuis que les kabyles ont demandé leur autonomie, on s’acharne sur eux : d’abord, avec l’insécurité imputée aux réseaux islamistes, ce qui a permis à l’armée de se déployer en force en Kabylie. maintenant avec cette affaire des jeûneurs kabyles,il y a quelques jours, la police nationale a effectué une descente dans un restaurant, situé au 1er étage et fermé,(voir des articles de l’actualité en algérie, pour arrêter 10 jeûneurs y compris le propriétaire du restaurant. personnellement, j’ai eu à voyager en Europe pendant le ramadan, sur la ligne air Algérie. notre avion a fait quelques heures de retard. nous avons alors exigé au chef d’escale de nous prendre en charge jusqu’à l’embarquement. ils nous ont conduit dans un hôtel à bordj elkiffan, et là on nous a proposé le repas de midi.cet hôtel assure le service de midi même pendant le ramadhan et pour d’autres clients de l’hôtel aussi. en aucun cas nous avons été inquiétés par la police ! cela veut dire qu’en kabylie, la police a reçu l’ordre de mettre en prison les personnes qui fréquentent les restaurants et leurs propriétaires ,en dehors de l’heure d’El iftar et les mdédias font le reste.dans d’autres régions et wilayates,il existe quelques restaurants qui travaillent pendant le ramadhan et aucune descente de notre police nationale à ce jour ! cela a une signification politique, une sorte de propagande du système pour stigmatiser les kabyles et les discréditer aux yeux d’autres algériens afin de semer la haine entre nous (intolérance qui règne dans le pays aidant), une sorte de racisme inter ethnique.j’apporte mon témoignage et je précise que je ne suis pas kabyle, mais grande amie des kabyle. » [Par algériennelibérée->http://www.lematindz.net/news/3315-proces-des-deux-non-jeuneurs-dain-el-hammam-vague-dindignation-internationa.html]

  6. Raison de plus pour organiser et préparer notre indépendance si nous ne voulons plus subir les humiliations entretenu par le colonialisme algérois. La Kabylie est une République laïque et comme telle elle n’ a pas à privilégier une quelconque croyance religieuse ou philosophique. Le Gouvernement Provisoire de la République Kabyle se doit (lorsque les circonstances le permettront) de mettre en place les institutions qui réaffirmeront le caractère laïc de notre vie nationale et ce dans tous les domaines de la nation kabyle. La Kabylie c’est la Kabylie.

    Saga des Gémeaux

    P.S : Vive la Kabylie indépendante !

  7. C’est depuis l’invasion romaine a ce jour que les peuples amazighs d’Algerie menent une guerre sans fin contre tous les terrorisme de differentes nationalite. Pour enfin vivre en paix, il faut que les voyous du regimes d’Alger reconnaissent sans delai l’identite amazigh de l’Algerie et opte pour une decentralisation radicale en adoptant un systeme d’autonomies regionales comme en Suisse, et ce, en toute democratie, en toute laicite, en toute liberte et en toute transparence. L’Algerie doit cesser d’etre l’esclave de tel ou tel bloc geopolitique surtout s’il s’agit d’un bloc tyrannique et depotique comme le pseudo-monde arabe. L’Algerie doit rejoindre le monde qui defend la liberte et les droits humains–le monde du developpement, de la science, de la paix–le monde des Hommes libres. Elle doit sortir du monde de la terreur, de la tyrannie, et des tenebres!

  8. la revolution doit se faire tranquillement ,elle doit s’articuler autours de la chose la plus chere et la plus importante ,c’est notre langue kabyle.Nous devons tous faire pour la preserver ,la developper et la generaliser a travers tous le territoire kabyle .Quand elle se generalisera et serait apprise par nos enfants des leur entree a l’ecole ,ce jour -la ,nous pourrons dire enfin que notre race est a l’abri de l’emmiettement .Alors freres ,ce jour -la ne serait tarder ,et en attendant tenez -en bon surtout ne tombons dans le jeu du pouvoir qui cherche a tous prix nous declarer la guerre .

    • Merci pour ton com mon frere.
      Ne nous sommes ni l’ETA ni l’IRA , nous menons un combat pacifique pour nous approprier notre identité et notre culture séculaire, ne n’avons de probleme avec aucun Algériens ni d’ailleurs aucun Maghrébins ( Qui sont tous des Amazighs, Arabisé peut être, mais Amazighs ) , on fera couler le sang d’aucun Kabyles ou Algériens même s’ils ont d’autres idées que les notre.
      Ni le MAK ni le GPK ne prônent le séparatisme ou la violence, nous avons un seul ennemi qui est le pouvoir central d’Alger, tous les maux qui nous assaillent c’est lui l’instigateur.

      Soyons vigilant contre tous les intégrismes
      La Kabylie vaincra, et sera Autonome

  9. azul
    ayatematen

    j’invite les lecteurs de cette contribution de monsieur le ministre a retenir: « jmi€ LIMAN » et a retenir les dates symboliques de la defaite de la nation kabyle sur le plan militaire ,economique et politique de 1871.

    si nous avons gagné la guerre militaire contre l’occupant francais ,nous devons savoir tous que nous avons perdu la bataille politique contre l’occupant francais par nos divisions de 1962 jusqu’au aujourdhui et que l’occupant a reussi à placer ses fideles et la caste de l’emir aek. notre bataille politique n’est pas fini contre l’ancien occupant et ses serviteurs islamo-baathistes. pour info: l’ideologie baathiste est née a la sorbonne.
    pour la question de armes ,nous devons savoir que le monde a changé et que la guerre est beaucoup plus economique et politique et le peuple kabyle a les moyens de mener cette guerre contre ses ennemis dans le monde entier. la seule bataille a reussir en premier c’est la bataille de notre organisation et de solidarité politique sur l’objectif de la liberation de la nation kabyle.

    tanemirt s watas

  10. Quand la Kabylie etait forte militairement et economiquement avant l’arrivee des colons francais qui l’ont brisé militairement et economiquement, elle avait la force de se defendre et d’eviter que ses enfants soient mordus par l’hydre akhnatonienne a trois tetes venimeuses–les trois impostures monotheistes dont l’islam est le poison le plus morbide.

    Aujourd’hui, sans force militaire et sans force economique, elle risque de perdre ses enfants qui sont en train de devenir des proies faciles a l’imposture criminelle islam–un paganisme despotique, colonialiste et terroriste divinisé pour justifier la domination et l’extermination des peuples sans defense.

    Vive notre GPK qui est notre sauveur, notre force politique, notre force militaire, et notre force economique!

    A bas le colonialisme tyrannique arabo-islamo-terroriste !!!

  11. {{« Si nous parvenons a avoir raison de la sacralite du dogme nefaste islam nous aurons reussi a detruire le bouclier antidemocratique, antiliberte et antihumain qu’utilise le regime colonial et antialgerien d’Alger. L’espoire de vivre en paix et en democratie en Algerie repose sur notre volonte et notre capacite de de faire admettre a la majorite des Algeriens l’insignifiance d’Allah (dieu paien arabe totalitaire et esclavagiste) et l’importance de l’Homme (de l’Algerien). Notre lutte en tant qu’islamophobes est noble car notre but est la liberation de notre pays et de nos concitoyens Algeriens sodomises par l’imposture coloniale et esclavagiste islam au point ou ils en sont devenus des zombies fascistes sanguinaires et aveugles ! La cause des islamophobes est humaniste ! « }} Par [Aghanim Azegzaw->http://www.lematindz.net/news/3305-nbspnbspou-laquonbspun-djoundi-de-ben-ladennbspraquo.html]

  12. {{Merci Monsieur le Ministre, mais je veux juste attirer votre attention sur un point tres important. Vous ecrivez:}}

    « Ni la famille, ni le village ne voulurent prêter l’oreille à toutes sortes d’innovations exotiques que les puissances dominantes du moment ne cessaient de leur proposer d’adopter, car celles-ci furent perçues comme périlleuses, susceptibles d’ébranler et de porter atteinte à cet équilibre séculier, devenu naturel pour la société kabyle. Ainsi, les décisions souveraines des assemblées villageoises ont permis au peuple kabyle de faire régner pacifiquement ordre et sécurité sans jamais avoir besoin d’ériger la moindre prison, et ce, dans le respect le plus total de toutes les croyances. »

    {{Oui, mais la nation kabyle n’aurait pas pu imposer sa volonte face aux differents envahisseurs sans le concours militaire des confederations kabyle–de l’armee kabyle. Avant 1871, la Kabylie avait un pouvoir militaire (une armee, chaque confederation kabyle avait ses propres troupes militaires). C’est le pouvoir militaire de la Kabylie d’antan qui a permi a nos ancetres de proteger leur culture, leur dignite et leur independance jusqu’a l’arrivee des nazis exterminateurs francais qui ont detruit la nation kabyle. }}

    {{La France a une grande dette envers la Kabylie; elle doit aider la Kabylie a retrouver son independance car c’est elle qui a detruit notre independance en incluant notre patrie dans le crime napoleonnien du monde genocidaire arabo-islamo-esclavagiste.}}

    {{Pour conclure, je dirais que la Kabylie a besoin de ses propres forces armees, si elle veut reellement se reconstruire sur de solides bases et proteger sa personalite, son identite, sa culture seculiere, sa langue et ses enfants. }}

    • Mais tu es une ennemi e de la Kabylie et des Kabyles, j’ai remarqué que la majorité de tes commentaires – tu ne rate jamais un article – sont plein de haine et appel à du sang, Abid Lyazid il faut que tu soie vigilant avec ce type de personne qui sont des ennemis de la Kabylie et si elle aime vraiment la Kabylie je la défiée de ce divulguer auprès du site ou même de signer ses commentaires avec sa propre identité.
      C’est grave, elle appelle à une lutte armée (Pour conclure, je dirais que la Kabylie a besoin de ses propres forces armées, si elle veut réellement se reconstruire sur de solides bases et protéger sa personnalité, son identité, sa culture séculière, sa langue et ses enfants). Elle une pire ennemie de la Kabylie, elle veut l’ingérence ou même une autre domination de sa France (La France a une grande dette envers la Kabylie) .

      Enfin, elle mit en cause ce que tu avance ! Faite attention elle est entrain de ruiner vos idées. Rejeté ce genre de commentaires raciste et discriminatoire envers la Kabylie.

      • Je n’ai jamais ete partisan de la guerre. Lancer le debat sur la securisation de la Kabylie par ses propres enfants apres avoir constate que les colons arabo-islamo-terroristes d’Alger s’occupe du contraire, i.e., de l’insecurite de la Kabyle, est un act salvateur si l’on pense rationnellement.

        Quel mal y a-t-il a ce que la Kabylie ait ses propres forces armees pour assurer sa propre securite?

        L’Etat colon arabed’Alger n’est la que pour terroriser la Kabylie et tuer ses enfants et ses meilleurs hommes. Il nous faut nos propres forces de securites. Bien sur, mon idee est d’etablir ces forces pacifiquement sans passer par aucune violence. Cela sera fait par une decision politique que prendra, je l’espere, notre gouvernement qui aura auparavant discute sereinement avec le regime colonial arabe d’Alger qui colonise l’Algerie ainsi que la Kabylie en ce moment!

        Il n’y a que les sauvages islamistes et le regime d’Alger qui veulent faire de l’Algerie une colonie de l’Arabie Saoudite qui poussent les Kabyles a la violence.

        Je suis partisan de la paix certes, mais je suis aussi pour les bonne solutions politiques contre les maux coloniaux du regime arabe qui ravagent la Kabylie et toute l’Algerie!

        P.S. L’Algerie est un territoire Amazigh et les Algeriens sont des Amazighs, on ne fait pas la guerre contre ses freres. On combat politiquement et pacifiquement seulement la tyrannie genocidaire du regime colonial arabe d’Alger qui colonise notre Tamazgha Centrale amazighe!

        • La discipline est une arme, plus efficace que celle fait couler du sang. La discipline ne peut provenir que d’une CONSCIENCE INTACTE, elle-meme se construisant avec une culture authentique. De la surgira LA(une) conviction commune, et une mobilisation generale. La mobilisation permanant d’une dizaine d’ames et de conscience est plus forte que la plus forte des arme’es.

          Ceci dit, des forces de l’ordre sont necessaires, mais cet ordre, se dit d’etre etabli d’abords. C’est le fruit de la culture. Le divorce avec les DINGUES ET LES PAUME’S d’algerie, quand NOS regles devanceront leur applications. Ces regles, se doivent de decouler de vertues, et ideaux ancre’s dans notre culture, elle-meme rendue vivante par la pratique de notre langue. C’est avec la pratique courante de celle-ci, que la sagesse, la vertue et les ideaux KABYLES, ainsi que et le mot d’ordre s’achemineront dans la population pour produire une autorite’, qu’il faudra alors exercer. A ce moment-la, on aura gagne’ la guerre, sans jamais avoir donne’ la chance a notre ennemi, la moindre chance, dans le seul jeu qu’il ne connaisse, la violence – language de l’inculte et sauvage. A titre d’example, je cite l’anne blanche. La prochaine echeance se doit d’etre celle de l’annee KABYLE.

          Les islamistes ont renverse’ ce pays avec des cassettes de preches, avec des kala a rassool….

          Pour nous, c’est innad dda Ferhat…

  13. Azul a Monsieur le ministre!
    Jusqu’à quand ces humiliations???Vous parlez de tolérance et de pacifisme kabyles.C’est très bien.Mais à force de tendre la joue on risque de disparaitre.Je ne vous apprend rien en vous disant que c’est un homme violent(sikh) qui a assassiné le chantre de la non-violence:Mahatma Gandhi!
    Pour moi,la loi du talion doit s’appliquer chez nous.De plus en plus d’islamistes font la loi en Kabylie(filles en hijab) des paroisses protestantes brûlées,des provocations par milliers,des incendies volontaires contre nos oliviers.On nous envoie des imams et des prostituées de Sidi-bel-Abbès pour porter atteinte à nos valeurs.La drogue,les suicides,les prises d’otages d’entrepreneurs,le chômage endémique,l’araboislamisation de la Kabylie sont des sujets sur lesquels le GPK doit impérativement se pencher très sérieusement.
    Toute nouvelle société est nécessairement accoucheuse de violence.La révolution française ,qui nous a apporté la démocratie et la laïcité, est le fruit de la lutte(violente) révolutionnaire.On ne doit pas attendre l’an 2500 pour nous défendre.Le séminaire sur la résistance des peuples doit donner des idées aux Kabyles!
    J’espère que vous m’avez compris.

    • C’est plein de naïveté votre commentaire.

      On ne discute pas avec le diable que vous appelez « Monsieur le ministre ». Ces gens là sont des usurpateurs, des occupants, des étrangers qui font la guerre à notre peuple.

      On doit leur répondre avec le même langage. Qu’attend-t-on pour créer une armée de libération ? On l’a bien fait avec une grande puissance pourquoi pas avec ces pouilleux ?

      La seule solution pour sauvegarder notre culture, notre peuple c’est le langage des armes.

      Le reste n’est que blablabla. Bien sur « on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs » mais ça changerait quoi ?

      Les morts il y en a presque tous les jours, alors au moins mourrons les armes à la main.

      Personne ne fera le boulot à notre place. Après le GPK,

      VIVE LA FORCE ARMÉE KABYLE !

      • @ Celui qui a écrit ce commentaire. Va dire à tes chefs du DRS, de commencer eux les premiers par rappeler leurs fils, qu’ils ont bien placés à l’abris à l’étranger, et de les envoyer à la boucherie.
        Les sanguinaires, les faiseurs de la sale guerre, ils s’abreuvent du sang kabyle et en veulent davantage.

        Vous bavez devant l’idée de susciter autre guerre à vous mettre sous les dents.

        Eh bien, avec l’Anvad vous ne l’aurez point. Vous aurez la defaite. politique et cinglante. Elle vous restera au travers de votre gorge !

        Détromppez-vous. L’Anavad vous battra politiquement, dans les règles de l’art, avec le concours de toute la puissance diplomatique internationale, vous romperez à ses pieds, espèces de vautours affamés.

        Kabyles, LUTTEZ PACIFIQUEMENT, vous vaincrez, Vous avez déjà vaincu en adoptant cette stratégie !!!

        VIGILANCE : Ayez du discernement pour isoler ces barbouzes qui postent de tels commentaires manipulateurs pour vous fourvoyer: ils bavent pour faire couler le sang kabyle. Les 128 victimes de Tafsut taverkant les ont laissés sur leur morbide faim.

        Avec l’Anavad, nous déjouerons tous les complots qui se trament contre le peuple kabyle.

        Lui seul nous mènera jusqu’à la VICTOIRE supreme. L’instauration en Kabylie de nos instititutions politico-administratives démocratiquement élues et protectrices des intérets supérieurs du vaillant peuple Kabyle .

        {{Am ass-a ! S levghi n Wehnin !}}

        Asalas nat Yiraten

        • Que répondre à ce commentaire ?????? Pas grand chose tellement il est nul.

          LUTTEZ PACIFIQUEMENT ! Un nouveau concept ? même pas. Les Tibétains en savent quelque chose, à vouloir être plus pacifique que pacifique aujourd’hui ils n’existent plus. Il y a plus de chinois dans la capitale Tibétaine que de tibétains.

          A Alger, Tizi et Vgayet çà en prend le chemin et vous, vous nous dites en sommes écartez bien les fesses ça fera moins mal !

          Les milliers de victimes tombés sous les coups de ces salauds doivent se remuer dans leur tombe.

          Les pauvres ils pensent peut être que leur peuple va les venger ? Ils peuvent toujours attendre avec des individus comme toi, les criminelles peuvent dormir tranquille.

          Les Kabyles de 1954 auraient mieux fait d’appliquer ton « concept » ne surtout pas bouger, nous serions Français et viverions dans la sécurité, nos enfants iraient à l’école et nous aurions des médecins dans tous nos villages de montagne. Mais ils se sont organisés, ils se sont battus, et ont (les cons) offert sur un plateau notre cher pays aux arabes venus du désert arabique.

          Le problème du MAK il est là servit par des ânes comme toi. Dommage mais le temps travaille pour nous.
          Rassures toi je ne suis pas de ton truc DRS.

          La Kabylie vaincra.

        • Merci mon frère pour ton commentaire, et vive les Kabyles libres.
          Ceux qui prônes ce genres de conneries, ne sont là que pour allumer des feux, puis se cache pour admirer leur méfaits. ce sont tous des fils de  » {{Kabyles.net}}  » ce site qui n’a de Kabyles que le titre et qui tire sur tous ce qui est Kabyle surtout s’il est vigilant et sensé.

          Vive la Kabylie autonome
          Vive le MAK et le GPK
          Assa Azekka kabylie laïc et démocratique

        • Bonjour la censure !

          La censure a toujours été l’arme des dictateurs. Il est dommage qu’ un commentaire qui est contredit avec mesure soit censuré.

          Les arguments vous gênent- ils ? Vous ne rassemblerez pas avec ces méthodes.

          Gardez votre censure et bon vent.

          • Salut,Jean-Philippe : Je viens de tester, e7a macrhe ici pourtant.Carine : je ne sais pas pour dailymotions, peut-eatre essayer mais il bug souvent et ne respecte aucunement la qualite9 originelle de la bande son (ex: Ste9re9o ca passe en mono etc.)

      • @ ++ si on venait à réaliser ce que vous proposez, le seul gagnant serait le pouvoir qui gagnerait quelques décennies en plus. Il ralliera le reste de la populace contre la kabylie par manipulation du sentiment religieux. Il ne faut pas jouer avec le feu qui est la religion, concentrons nos efforts contre le seul pouvoir et n’ouvrons pas d’autres brèches. Nous aurons mieux à gagner la sympathie, voir l’alliance des non kabyles que leur hostilité.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici