Lors d’une conférence-débat – Nourredine Aït-Hammouda à Tizi-Ouzou : « le pire est à venir »

38
Nordine Ait Hamouda
Nordine Ait Hamouda

TIZI OUZOU (Tamurt) – Le conférencier est même allé jusqu’à prédire l’échéance où la Kabylie entrera dans une nouvelle phase infernale. Selon le député du RCD, ce pire arrivera dans cinq ans au plus tard. Sans le dire explicitement, Nourredine Aït-Hamouda a quand même laissé entendre qu’il s’agit d’une violence multiforme, qui pourra comporter un conflit armé. Sans prendre de gants, le fils du colonel Amirouche a accusé le pouvoir incarné par le président Abdelaziz Bouteflika et son premier ministre, Ahmed Ouyahia, d’être directement responsable du désastre qui s’est abattu sur la Kabylie où se mêlent la corruption, les détournements, l’insécurité, le sabotage économique, l’absence de projets et de perspective, la débauche, la saleté, l’islamisme salafiste, l’impunité et tant d’autres maux faisant le malheur de la région.

À propos de la saleté de la capitale du Djurdjura devenue à présent légendaire, le conférencier dira : « La ville de Tizi-Ouzou est devenue une poubelle à ciel ouvert ». Sur ce même volet d’hygiène, le député du RCD révèlera que pour les 1200 villages que compte la wilaya de Tizi-Ouzou, plus de 2000 décharges publiques à ciel ouvert sont enregistrées. Cette catastrophe écologique menaçant directement la santé des citoyens, le député du RCD l’impute à l’antikabylisme qui prévaut dans les cercles du pouvoir. Sur ce volet environnemental, c’est le sénateur Mohamed Ikherbane qui prendra la parole pour revenir sur l’affaire du projet du PNUD qui devait faire bénéficier la wilaya de Tizi-Ouzou d’une aide financière canadienne, mais qui, hélas, a été bloqué par un haut fonctionnaire du ministère des Affaires étrangères.

Reprenant la parole, Nourredine Aït-Hamouda parlera de l’absence de l’État à Tizi-Ouzou dans une intervention où les services de la police et de la gendarmerie seront mis au pilori. Commençant par l’extraction de sable, le conférencier dira en s’appuyant sur des données chiffrées que jadis, il y avait cinq sablières qui procédaient légalement à l’extraction de sable au niveau de l’oued Sébaou. « Aujourd’hui, soutient-il, ces entreprises ont cessé leurs activités. Cependant, il existe cinq fois plus de sablières qui font l’extraction de sable illicitement », révèle le député du RCD pour affirmer ensuite que « derrière chaque sablière, il y a un gendarme ».

Le prétexte de la menace terroriste avancé par les gendarmes pour justifier leur inertie face aux activités maffieuses et hors la loi est fallacieux selon le conférencier. « Ces camions transportant le sable passent par au moins cinq barrages de la gendarmerie », soutient le conférencier pour prouver que l’extraction illicite et exagérée du sable au niveau de l’oued Sébaou est dictée par une réalité de gros sous et que les bénéficiaires sont « des intouchables ». Nourredine Aït-Hamouda a également averti que si l’extraction de sable continue à ce rythme effréné, il n’y aura plus d’eau dans l’oued Sébaou dans quelques années seulement avec toutes les conséquences qui s’en suivront.

Poursuivant son discours sur l’existence de cercles maffieux au sein des services de sécurité, le vice-président de l’APN parlera de deux policiers exerçant leurs compétences à Iferhounène. « En un laps de temps de deux années seulement, ces deux policiers ont acheté 38 voitures », révèlera-t-il pour dire ensuite qu’il était prêt à témoigner sur cette affaire. « Et avant de me présenter au tribunal, ajoute le conférencier, je rendrai d’abord mon immunité parlementaire ». Un autre responsable de police a réussi à se faire plus d’un million de DA par mois par le racket et d‘autres méthodes immorales avant d’être muté ailleurs. À entendre le conférencier, certains fonctionnaires de police et de gendarmerie sont pourris jusqu’à la moelle.

À propos des gigantesques détournements opérés à la SONATRACH, le fils du colonel Amirouche dira que non seulement les proches de Bouteflika et des enfants des membres du gouvernement sont directement impliqués dans cette affaire, mais que les plus grands coupables sont toujours en liberté. Ce qui veut dire que les personnes arrêtées ont joué un rôle minime par rapport à ceux qui ne sont pas touchés par la justice dans cette escroquerie du siècle dont est victime le peuple. Dans l’affaire Khalifa, le fils du colonel Amirouche dira également que des enfants des membres du gouvernement et de généraux sont impliqués jusqu’au cou. « Chiche, qu’on aille donc chercher Khalifa pour apporter son témoignage », lance le conférencier comme un défi pour prouver que ses dires sont fondés. Dans le projet d’autoroute est-ouest, les détournements d’argent et les vols commis peuvent donner aussi le tournis à un citoyen honnête et innocent. Toute cette gabegie, le député du RCD l’impute à la politique suivie par le duo Bouteflika-Ouyahia. La construction de l’autoroute est-ouest, le conférencier la situera dans un contexte régionaliste et imputera la culpabilité au président de la République. « On peut rallier Oudjda à partir d’Alger au bout de quatre heures de voiture alors qu’on met cinq heures entre Tizi-Ouzou et Alger », ironisera le député du RCD pour signifier que le président Bouteflika nourrit beaucoup plus de sympathie pour Oudjda que pour Tizi-Ouzou.

Abordant le sujet de l’islamisme, le conférencier criera au danger et, en même temps, pointera du doigt les principaux instigateurs : Bouteflika et Ouyahia. La djellaba portée par Ahmed Ouyahia à la grande mosquée d’Alger à l’occasion de Leïllat El kadr n’a pas échappé à l’attention du fils du colonel Amirouche. Il interprète ce geste comme une nouvelle stratégie basée sur l’opportunisme outrancier du premier ministre algérien. Selon le conférencier, la campagne de salafisme menée en Kabylie peut entraîner de lourdes conséquences si la Kabylie ne lui oppose pas un front de résistance unifié. Nourredine Amirouche ne manquera pas de parler de l’affaire d’Aghribs et des deux hommes d’Ain El Hammam arrêtés pour non-observation du jeûne ainsi que de celle des deux autres personnes arrêtées à Béjaïa pour le même motif. À propos de l’affaire d’Aghribs qui vient de connaître un rebondissement aux grandes dimensions, le conférencier reviendra sur la genèse de l’affaire. « Au début, soutient-il, une dizaine de Salafistes ont décidé d’imposer un changement des règles de pratique de l’islam aux habitants de ce village, lesquels ont manifesté leur refus. Un peu plus tard, ces Salafistes ont agressé physiquement trois jeunes de ce village. Ils les ont carrément passés à tabac. Les victimes ont alors déposé plainte contre eux à la brigade de gendarmerie de Fréha. Quelques jours plus tard, ces mêmes gendarmes ont convoqué les trois victimes au lieu d’interpeller les agresseurs. Suite à cela, tous les habitants d’Aghribs sont descendus à la brigade de gendarmerie de Fréha pour soutenir leurs trois concitoyens. Le responsable de la brigade de gendarmerie a ensuite alerté le commandement du groupement de Tizi-Ouzou par le biais d’un rapport lui signalant que les habitants d’Aghribs envisagent d’incendier non seulement la mosquée d’Aghribs, mais aussi le siège de brigade de la gendarmerie de Fréha. » Concernant les personnes arrêtées pour non-observation de jeûne, le conférencier a non seulement souligné son indignation et celle de sa famille politique, mais a déclaré également qu’il était hors de question « que nous admettions ce genre d’incartades et de dépassements ». « Il faut combattre le salafisme : », a appelé le fils du colonel Amirouche. « S’il y a des islamistes dans les rangs des services de sécurité, soutient le député du RCD, la faute est au pouvoir. Dans ce cas, nous nous défendrons avec nos moyens appropriés ». Continuant sur sa lancée, le conférencier mettra en avant le grand paradoxe existant entre l’insécurité régnante en Kabylie et son quadrillage militaire.

Le conférencier reviendra ensuite sur le livre du Dr Saïd Sadi intitulé « Amirouche : une vie, deux morts et un testament » : « Plus de 75.000 exemplaires ont été vendus », révèle Nourredine Aït-Hamouda avant d’ajouter que ce livre sortira dans la version arabe avant le mois de novembre prochain. « Par ailleurs, ajoute-t-il encore, Saïd Sadi sortira un autre livre traitant justement de ce livre qui a dérangé certains ». Le fils du colonel Amirouche n’a pas raté l’occasion de fustiger ceux qui ont dénoncé le contenu du livre relatant la vérité concernant la mort du colonel Amirouche. Le député du RCD est revenu aussi sur le douloureux épisode relatif à la séquestration du cadavre de son père. À titre de rappel, le colonel Amirouche a été tué sur dénonciation de certains responsables algériens par l’armée coloniale à Boussaâda et son corps a été transféré à Alger où il fut séquestré à la caserne Ali Khodja. Sur ce chapitre aussi, le conférencier n’a pas manqué de souligner que la Kabylie est aussi haïe que jalousée. Au passage, il cite des noms, dont celui du grand antikabyle, Mahsas. Ce personnage a, selon le fils du colonel Amirouche, volé les deniers du FLN en bons suisses en 1956, d’où son arrestation. À l’ouverture du débat, le conférencier répondant à une question sur le motif de l’exclusion de cadres et militants du RCD dira : « le motif n’est rien d’autre que le vol ». Il a cité à titre d’exemple le nom d’un homme, aujourd’hui responsable de wilaya de Tizi-Ouzou. « Un homme peut faire de la politique en ayant de la morale », dit le conférencier.

Notons enfin que le député du RCD a affirmé que Madame Khalida Toumi, la ministre de la Culture, aura une surprise lors de la prochaine session de l’APN à l’occasion de la présentation de son projet de loi stipulant que tout projet relatif à la production et au tournage d’un film sera soumis au préalable à l’autorisation gouvernementale.

Said Tissegouine

38 COMMENTAIRES

  1. bravo nordine c est comme si on avait dit ce qu on voulait esperant que les nombreux kabyles nationnalistes comprendront que la kabylie se dissout petit a petit et plus de temps a perdre

  2. Bonjour,
    Très bon résumé de la situation en Kabylie, excellente intervention de nourredine Aït hammouda.
    En effet, le salafisme risque de provoquer beaucoup de problèmes en Kabylie, c’est un problème très grave auquels les kabyles doivent faire face; notamment parce qu’il appelle les algériens Musulmans à la corruption et aux meurtres (pas seulement via le terrorisme mais par tous les moyens envisageables) contre les algériens qui ne sont pas salafistes!
    Aussi dans la liste des problèmes environnementaux, il y a aussi le problème de l’eau H24: ne risquons-nous pas de connaître une pénurie des réserves, ce qui serait catastrophique pour nous dans notre pays chaud! L’eau H12 serait peut être une meilleure alternative auquel le RCD devrait réfléchir.
    Cordialement, louisa.

  3. ya si nordine,tu es dans le carre des 6 metrs du MAK,soit tu viens adherer au mak comme beaucoup d’autres l’ont fait avant toi,soit tu veux recuperer nos idees et creer un mak bis ,remarque oui ould qabul peut te donner un agrement et des locaux…tu pourras devenir un zaim de la kabylie que tu as devaste.vous et votre douctour vous ne savez plus sur quel pied dancer,le train de l’autonomie est en route avec ou sans vous,remarque vous avez plusieurs logement dans plusieurs wilaya,vous pouvez choisir votre wilaya en exile politique…une fois les kabyles sont autonomes.
    les kabyles ont choisit leur camp,vous etes en retraite politique.

  4. { {{Tanemirt a Nordine pour ce constat désastreux de la Kabylie. Devant cet état de faits, l’Autonomie ou pourquoi pas l’indépendance est de rigueur. Il faut que l’on apprenne à se prendre en charge. Il faut que nos enfants grandissent dans l’amour, la justice, la solidarité.

    Nous n’avons que trop souffert de toutes ces divisions au sein de la Kabylie (imposées par le pouvoir pour mieux régner).

    Châpeau Nordine pour tant de franchise.}} }

  5. J’ai lu attentivement la réponse de S.SADI à ses détracteurs (Soir d’ Algérie du 31 /08/ 2010), ainsi la dernière sortie de N.AIT HAMOUDA.
    Ce n’est pas nouveau (pour les militants du MAK), le constat a été fait à mainte reprises par le Mouvement (voir http://WWW.MAKABYLIE.INFO) et étant un Ex militant du RCD dans la circonscription d’Alger centre de 1990 à 1995, je peux avouer qu’a l’époque c’était une grande école de par sa composante militantes et je pense indéniablement que si le RCD a échouer dans l’échiquier politique Algérien, c’est pour la simple et unique raison: option Algérianiste.
    Lors de l’élection présidentielle de 1995, j’étais dans un centre en tant que représentant du Dr Sadi, voir tableau ci-dessous.
    Bureau de vote: x
    Inscrit : 546
    Votant : 343
    Abstention : 203
    Nul : 10
    Boukrouh : 14
    Nahnah : 28
    Sadi : 141
    Zeroual : 150

    Ça fait 15ans et en 15ans passé dans toujours, l’Option Algérianiste, Alger (je parle des kabyles natifs d’alger) est livrée ou plutôt dissolue dans la sauce Arabo-musulmane ou Salafiste.
    Une petite histoire pour les kabyles de Kabylie :
    Samedi 28 août 2010, dans les alentours de la mairie d’Alger centre (à côté de la librairie Tiers monde), aux environs de 14H.00, une vieille dame vêtue d’une robe kabyle et kabyle, (accompagnée de 2 jeunes filles s’exprimant avec un accent parisien [immigrées]), était agressée (poussée violement) et une chaîne en or subtilisée par 2 pickpockets ; jusqu’au là, ça n’a rien d’extraordinaire et c’est des trucs qui arrivent tout le temps dans une capitale quadrillée…
    Le plus cocasse dans cette histoire était la réaction d’une vieille femme Arabe, une fois nos honorables compatriotes un peu éloignées…
    – Allah in’âlkoum, Aâdrou bel ârbia, Loukan natlaqa avec les jeunes voleurs, nkhalasslhoum el ftour et nad’hilhoum bel khir (que Dieu vous maudissent, parlez en Arabe, si je revois les velours, je leurs paieraient f’tour et je prierai pour eux).
    – Iεtik saha ya l’hadja, Hbtou m’djbel, ilaqtou ezzitoun ô i hadrou b’roumia (Bien dit hadja, elles viennent de la montagne, cueillent l’huile d’olive et parlent français) lui répliquent 2 jeunes.
    Ce n’est pas un CAS ISOLE et tout kabyle, digne de ce nom, sait qu’il ne sert à rien de « convaincre » et l’exemple du FFS & du RCD symbolise parfaitement qu’à force d’essayés, ils ont « faillaient » pervertirent l’Âme même de la KABYLIE (?).
    SADI a raison de reprendre Ben m’hidi : « Mettez la révolution dans la rue et elle sera reprise par le peuple » peuple Kabyle, ça va de soi !..
    Mes amitiés aux militants du MAK & plus particulièrement Bouaziz, Boussaâd, Ahmed et aux autres.
    Vivement le GPK & le MAK.

    Kabyle natif d’alger

  6. Nordine Ait Hamouda siege en tant que depute dans l’assemblee coloniale arabo-islamiste. S’il etait un homme digne de son pere, ou digne tout simplement, il refuserait de sieger dans cette assemble creee par l’Etat colonial arabe qui se trouve sur notre terre amazighe!

    Une question a tous les deputes du FFS, du RCD, et a tous les amazighs d’Algerie: Que fait un Etat arabe et islamiste sur notre terre amazigh et laique?

    Avez-vous peur de la liberte au point de devenir masochistes pour collaborer avec le colonialisme arabe d’Arabie qui vous devore jour et nuit? Vous ete la seule espece de vertebres au monde qui se laisse volontairement exterminer par un colonialisme barbare, tyrannique et canibal–l’arabo-islamisme!

    Faut-il aussi vous rapeller que l’islam qui n’est rien d’autre qu’une imposture paienne akhnatonienne est un cheval de trois colonial et esclavagiste arabe antiamazigh (antikabyle)?

    Vous reste-t-il quelques neurones pour prendre conscience du mal qui devore votre peuple kabyle et les autres pauples amazighs d’Algerie ou vous vous etes definitivement transformes en zombies barbares arabo-islamo-kerchistes?

    Je vous laisse bande de traitres sans honneur ni dignite!

  7. Il n’a rien à dire,quelques internautes,haineux,se croyant en campagne électoral,n’arrêtent pas de déverser leur rancoeur,leur mauvaise foi et leur mal être ,à chaque post envoyé sur ce site . Rien ne peut expliquer ces raccourcis,ces mensonges et cette bile . Ces personnes sont en train de salir ce site ;qu’on ne vienne pas me dire que c’est pour rendre service au MAK ou à la cause kabyle,qui n’ont rien à gagner à avoir ces boulets . Il est honteux que des kabyles se laissent aller à cet étalage de bas niveau . Que ces personnes se ressaisissent ,il n’y a pas le feu à ce point,malgré toutes ces agressions que l’on subit . Oui à toutes les coléres,mais aussi à la mesure et au respect .

  8. Le rcd utilise encore l’antikabylisme comme fond de commerce politiquetre florissant.

    Ait hamouda accepte malgres lui l’utilisation de la memoire de son pere à des fin et interets étroits.

    Ce genre de discours recommandé par le DRS et tolére par le clan presidentiel ne peut plus tromper les militants sinceres qui n’ont pour seul preocupation l’interet supreme de la kabylie de sa langue de sa civilisation qui doit renaitre de ses cendres.

    Mr ait hamouda il faut avoir le courage de poser des acte concrets.

    Pour libere l’algerie de cette mafia dont vous decrivez bien sa structuration et les mefaits il faut procedé par une liberation zone par zone,la kabylie en premier lieu???.

    Retenez comme leçon Mr ait hamouda ceci:

    {{LES KABYLES N’ ACCEPTENT PLUS DE SERVIR DANS DES LUTTES QUI NE SERVENT PAS LEURS INTERETS EN PRIORITE}}.

    L’organisation de la kabylie faite par votre père pendant la guerre de liberation a servie d’exemple et meme de moteur pour la realisation de l’independance.

    q’attendez vous dans votre partie pour organiser cette kabylie en mettant sa {{regionalisation modulable}} comme une urgence et une priorité pour la premunir de ces agression que vous decrivez.

  9. Cela fait belle lurette que le RCD , le FFS , les démocrates arabophones et francophones font des constats et des analyses qui peuvent s’avérer justes sur la Kabylie, à l’instar du député N.Ait-Hammouda.
    Mais qu’en est-il sur le terrain? Sur le terrain , tout s’empire de jour en jour. Comment changer cette situation insoutenable que vivent les citoyens kabyles? Monsieur le député parle d’unir les efforts.C’est bien.Mais avec qui? Avec les KDS? Avec le FFS, ce parti islamiste, à la sauce kabyle,son frère ennemi?En réalité, Mr.N.Ait-Hammouda , comme toujours, espère regagner un terrain que son Parti a perdu à travers ses compromissions avec le pouvoir central. La force politique et crédible qui les menace tous est , aujourd’hui , représentée par le GPK et le MAK . En réalité , seul le GPK incarne maintenant, de façon crédible et généreuse , l’avenir et les valeurs du peuple kabyle. Tanemirt.

  10. Incroyable RCD! ces derniers temps, après la débacle de la presidentielle de 2004 où Sadi jurait que Bouteflika ne passerait pas, sinon…(Ce meme Bouteflika qui a pris trois ministres du RCD dans son premier gouvernement avant qu’ils claquent la porte, sous l’assourdissant son des balles qui executaient les jeunes kabyles), aprés avoir GELE ses activités politiques( sans pour autant avoir le courage de retirer ses pantins de deputés), il revient à la charge en :
    Appelant à une marche pour le 20 Avril 2010, aprés des années d’absence, pour contrecarrer celle du MAK.
    Editant un livre, à la meme periode, pour parler de l’assassinat de Amirouche et de l’anti-kabylisme du régime.
    Fomentant une « révolution » contre les salafistes, pour inaugurer une mosquée a Aghrib et ainsi avoir le monopole de la religion.
    Organisant des conferences pour défendre la Kabylie tout en dénigrant le MAK.
    A quoi joue Sadi? Tout simplement à dire au régime, qu’il l’a laché, que je suis capable de revenir sur la scéne et meme d’écraser le MAK, à condition de me considerer, encore une fois, sinon je deviendrais aussi un autonomiste! Trop tard Dr, la Kabylie ne prete plus attention à vous magouilles politiciennes. Comment se fait-il que vous parlez d’anti-kabylisme et vous pourfendez en meme temps l’autonomie et surtout la structure qui la porte, le MAK?! Inutile de répondre, les kabyles ont la réponse.
    Vous pouvez tout de meme, inaugurer d’autres mosquées et meme devenir ministre du culte; le pouvoir aura toujours besoin de vous, la Kabylie NON.

  11. Réveilles-toi noureddine! le pire n’est pas à venir, il est déjà là.

    Quand à l’avenir, il dépend de ce que les kabyles décident d’en faire de ce constat!

  12. Le RCD demeure le parti des paradoxes par excellence. Comme leur président « laique » qui priera sur l’âme de Hafez Assad, le dictateur baathiste, Mahfoud Belabbas, assis à gauche de Nourdine Ait Hamouda a signifié son opposition à soutenir les deux non-jeûneurs de Ain El Hammam. Pourtant, il est là, à soutenir le contraire !!! D awaɣiw ay atmaten !

    Le RCD a perdu sa crédibilité et ses militants, les vrais, ont rejoint les rangs du MAK est soutiennent le GPK pour précisément défendre la Kabylie contre tous les fléaux que, désormais les sociologues Ait Hamouda et Ikharvane, dressent dans une liste macabre.

    Pour l’anecdote, l’autre, assis à droite de Ikharvane, a participé à l’incendie du siège du RCD de Tizi Ouzou lorsqu’il était des arouchs et il est aujourd’hui cadre de ce même parti. Encore un paradoxe dans ce parti qui est définitivement parti…

  13. M.Ait Hamouda prone une résistance unifiée face a l’islamisme, mais en meme temps rejette la main tendue du MAK…..sans doute pour tenter de faire croire que le RCD serait encore une force importante capable de mener une résistance sans l’appuis du principal parti kabyle du moment !!

    En outre, je note que Sadi s’empresse de traduire son livre sur l’assassin Amirouche en ARABE…..Pour le Kabyle rien ne presse en revanche.

  14. c’est vous messieurs les députés et sénateurs et vos semblables qui tiennent le baton du pouvoir qui tape sur la kabylie.il faut qu’un jour,nous les kabyles,nous nous regardions dans le mirroir et nous dire a la face,que nous sommes nuls et que nous méritrons la misére de demain car nous la sémons bien aujourd’hui.il faut egalement que nous cessions de dire que le mal,c’est les autres,alors qu’il est en nous.a notre facon de nous soumettre a la fatalité et au déctat du pouvoir.soyons des hommes ou taisons nous.

  15. Toujours les constats les plus limpides, mais jamais de conclusions de tirées. Et puis, ce « bloqué par {{UN}} haut responsable », vous y croyez. Lorsque la meute de chiens avance, elle sait toujours se mettre en ordre A mass Ikhervane !

    Continuer à feindre que la Kabylie est sortie de 140 ans de colonialisme – depuis 48 ans nous raconte-t-on – est la pire chose qu’un de ses enfants puisse lui faire aujourd’hui. Le problème de la Kabylie n’est pas la simple hostilité d’un tel ou un tel autre clan ou courant idéologique. Le problème de la Kabylie est structurel : son statut au sein de l’empire du mal hérité des français. Maintenant, que toute l’Algérie soit gangrenée par les pires maux que l’on puisse imaginer ne fait qu’aggraver le cas de notre patrie Kabylie.

    Je suis parfaitement d’accord, par contre, de la nécessité de la jonction des efforts de tous les kabyles épris de leur pays afin de la sortir de son statut de dernière colonie de notre continent.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici